Modern technology gives us many things.

Les Karimistes dévoilent les 20 milliards reçus par les avocats de l’Etat

0

Les avocats de l’Etat constitués dans l’affaire Karim Wade ont encaissé, au titre de la convention qu’ils ont signée, 20 milliards de FCFA d’honoraires. Il est également prévu qu’ils empochent 2 autres milliards pour le seul procès contre Khalifa Sall.

En 7 ans, les avocats de l’Etat constitués dans l’affaire Karim Wade, ont encaissé au titre de la convention qu’ils ont signée, 20 milliards de F CFA d’honoraires. Ce qui représente 2% du montant des 800 milliards qui totalisent les 2 mises en demeure faites à Wade-fils. Ces révélations qui font froid dans le dos, sont faites par la plateforme des mouvements de soutien au Président Karim Wade. Ce n’est pas tout. Selon ces « Karimistes », il est prévu qu’ils empochent 2 autres milliards pour le seul procès contre Khalifa Sall.
« Ces avocats n’ont pas gagné un seul procès pour, au final, présenter comme seul butin aux Sénégalais la saisie de la maison historique de Maitre Abdoulaye Wade du Point-E comme bien mal acquis et qu’ils ont fait immatriculer au nom de l’Etat du Sénégal avec l’aide de l’agent judiciaire de l’Etat », déplorent-ils. A ce jour, note la plateforme de soutien à Karim Wade, Macky Sall n’a pas gagné une seule fois. « Il (Ndlr: Macky) a perdu au total 8 fois, engraissant au passage les avocats de l’Etat qui se sont enrichis illicitement sur le dos des Sénégalais au titre d’une prétendue traque des biens dit «mal acquis».
Au total, l’Etat du Sénégal a perdu toutes ses procédures à l’international contre ses opposants Karim Wade et Khalifa Sall. En conséquence, les « Karimistes » exigent que l’Etat du Sénégal publie immédiatement toutes les conventions d’honoraires signées par ses avocats qui ont monté une véritable opération d’escroquerie sur les deniers publics. Ils demandent également aux avocats de l’Etat de publier, sans délai et de leur propre initiative, le montant total des honoraires qu’ils ont perçus collectivement et individuellement de l’Etat du Sénégal dans les procédures engagées contre Karim et Khalifa.
Ils réclament également une enquête indépendante des ONG et de la société civile sur le patrimoine de tous les magistrats de la CREI, des juges de la Cour suprême et du procureur de la République qui ont eu à juger et/ou à statuer dans les affaires Karim et Khalifa.

Rewmi Quotidien

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.