Modern technology gives us many things.

Les Inspectrices et Inspecteurs de l’Education déterminés à poursuivre leur grève

inspecteurs de l'éducationLe Syndicat des Inspectrices et Inspecteurs de l’Education Nationale du Sénégal (SIENS) a tenu une  rencontre d’échange avec ses membres de Tambacounda. Le SIENS dit avoir constaté le manque de volonté du gouvernement de prendre en charge leurs revendications. Ces  syndicalistes   se  disent  très déterminés à poursuivre la lutte mais aussi d’étudier d’autres voies et moyens pour corser cette lutte.

Selon son secrétaire général, Samba Diakhaté, «  nous constatons  un manque de volonté politique du gouvernement à prendre en charge nos préoccupations ». Ces revendications tournent, entre autres autour de : l’améliorationdes conditions matérielles des inspecteurs de l’éducation, le renforcement des moyens logistiques des structures déconcentrées, l’octroi d’une indemnité kilométrique pour faire face au déficit en logistique, la construction des structures déconcentrées IA-CRFPE-IEF ; l’octroi d’un fonds de mise en place aux inspecteurs sortants ; l’amélioration du traitement salarial des inspecteurs de l’éducation,  augmentation des indemnités de sujétion existante et étendre ces indemnités aux S.G des I.E.F et aux chefs de districts ; l’octroi d’une indemnité de responsabilité particulière de 500 000 F Cfa à la place de l’ICEP ; relèvement de l’indemnité de logement à 200 000 F Cfa ; la révision des taux paramétriques appliqués aux inspecteurs lors des sessions de formation.

Et Samba Diakhaté, secrétaire général du Siens et chef de la délégation venue de Dakar, de dire que «  l’objectif de la rencontre de Tambacounda, est de voir avec les collègues inspecteurs des différentes structures de l’éducation la conduite à tenir afin d’amener le gouvernement à prendre en charge les doléances ».

 Il faut toutefois préciser que ces inspecteurs de l’éducation ont jusqu’ici boycotté les examens professionnels, Certificat d’Aptitude Professionnel(CAP), ainsi que le Certificat Elémentaire d’Aptitude Professionnel(CEAP). Monsieur Diakhaté termine son adresse à la presse en ces termes : «   Notre combat va se poursuivre de façon graduelle ». Ces syndicalistes comptent ainsi durcir le ton contre vents et marrées.

Sadio SOUMARE/Tambacounda.xibaaru.com

Les commentaires sont fermés.