Modern technology gives us many things.

Les fréquences de télé inutilisées peuvent fournir de l’internet à haut débit

cyberLes pays africains peuvent promouvoir l’internet à haut débit en s’appuyant sur les fréquences de télé inutilisées, a déclaré jeudi à Dakar, Tidiane Dème, responsable de Google Afrique francophone, soulignant que cela permettra de connecter des pays entiers ou des villes entières à des coûts moyens.


”En Afrique, à cause du faible nombre de télévisions, leur bande de fréquences présentent beaucoup d’espaces libres. Ce qui peut permettre de fournir de l’internet à haut débit à partir de ces canaux. Ceci réduira les coûts de la connectivité”, a dit à la presse M. Dème, en marge de l’ouverture d’un forum de deux jours sur le ‘’TV White spaces africa”, cette technologie visant à faire de la communication sans fil à travers les fréquences télé libres.

‘’Il faut mettre à profit ces espaces. La technologie pour le faire est prouvée. Cela permettra de connecter des villes et des pays à l’internet haut débit à moindre coût. Tout est prêt en Afrique pour y aller”, a ajouté Tidiane Dème, indiquant que cela permettra une large couverture d’internet, avec beaucoup de bandes passantes.

Selon lui, une telle technologie permettra de démocratiser l’accès à l’internet dont le coût de la connectivité ne baisse presque pas, face à une tendance baissière de celui des terminaux à internet.

‘’Pour y arriver, a-t-il dit, il faut cartographier toutes les fréquences disponibles. Mais il en existe beaucoup du fait du faible nombre de télé sur le continent. Par exemple au Sénégal, 57% de la bande de fréquences télé sont libres”.

Sur le contient, seuls l’Afrique du Sud et le Kenya ont mis en avant cette application pour la fourniture d’internet de haut débit. ‘’Contrairement aux pays européens et américains qui attendent le basculement des télés vers le numérique pour développer cette technologie, l’Afrique doit y aller maintenant.
Heureusement, ils sont en train de prendre clairement un leadership à ce niveau”, a souligné Tidiane Dème.

Les commentaires sont fermés.