Modern technology gives us many things.

Les étudiants mauritaniens saluent la jeunesse intègre du Burkina

Le Syndicat National des Etudiants de Mauritanie (SNEM), a à distance suivi avec beaucoup d’intérêt la révolte de la jeunesse burkinabée, du peuple burkinabé contre le coup de force que voulait tenter Blaise Compaoré. Feu Thomas Sankara, guide et source d’inspiration de plus d’une génération à travers le monde avait dit ceci : « la patrie ou la mort nous vaincrons ».
Pour la patrie, une trentaine parmi vos amis et parents ont rendus l’âme certes, mais le Burkina Faso est de nouveau le pays des hommes intègres. Au cœur de cette contestation que coordonnait le balai citoyen, se trouvaient les camarades, leaders et militants de la Fédération Estudiantine et Scolaire du Burkina. L’article1 de la charte du SNEM dit : « Les étudiants ont le devoir de participer à la bonne marche de la société par le discours et par des actions constructives ». Chose que vous avez fait, c’est pourquoi :
– Le Syndicat étudiant de lutte que nous sommes, félicite toutes les forces vives burkinabées qui se sont dressés sans sourciller contre l’oppression et la dictature ;
– Souhaite bon rétablissement aux blessés, nombreux ;
– Prie pour le repos des âmes des martyrs ;
Malheur à ceux qui bâillonnent leur peuple

Vive la jeunesse burkinabée

Vive le Syndicalisme étudiant de lutte

Nouakchott, le 04 novembre 2014
Pour le Bureau Exécutif
Amadou Sy, Secrétaire à
L’Information & Communication

Les commentaires sont fermés.