Modern technology gives us many things.

(Les Dossiers de xibaaru)-Les solutions pour faire face à la montée du racisme

Par Dr Amadou Ba – Université Laurentienne Sudbury Canada

racisme 4La première chose à faire pour lutter contre le racisme, c’est de chercher à détruire l’image très négative véhiculée sur les Noirs depuis des siècles. Que les intellectuelles, les leaders d’opinions, les riches, les élites, ceux qui dirigent des médias, etc. se mettent à réfléchir, à écrire et font tout pour gommer cette image destructrice. Quelque soient les choses qui nous différencient : religion, culture, espace, pays, continent, richesses, etc., nous sommes tous unis par une chose : cette peau noire qui nous recouvre et que certains mettent en avant pour nous détester. Il faut agir comme les Juifs : dès qu’un Africain est victime de racisme, nous devons nous lever comme un seul homme pour le dénoncer, saisir la justice les tribunaux, mobiliser les associations, occuper le terrain, etc. Puis célébrons nos grands hommes. L’Afrique est un continent de grands hommes qui ont été effacés de l’histoire. Réécrivons notre passé. Mettons-nous à chercher, à fouiller, à étudier, notre salut passera par là.

Il faut ensuite plus de solidarité entre nous les Noirs. Partageons nos riches, nos savoirs et créons des réseaux solides pour résister à ceux qui cherchent à nous anéantir. Celui qui ne se défend pas, ne fait pas entendre sa voix, ne sera jamais respecté. Un proverbe de chez moi le dit très explicitement : « so rawandu wofani, so ndu ngurani, lasi mayru yabbe : un chien qui n’aboie pas, ne grogne pas se verra piétiner la queue tous les jours ».

Une autre solution qu’il ne faut pas négliger ou qu’il faut mettre parmi les priorités, c’est le retour en Afrique de tous les cadres, intellectuels, chefs d’entreprise d’origine africaine qui le désirent. Nos États doivent et ont l’obligation de faciliter ce retour en créant des agences de recrutement dans toutes les capitales occidentales. Les Africains et Africaines qui souhaitent rentrer dans leur pays doivent signer leur contrat depuis leur lieu de résidence en Occident et non pas attendre d’être en Afrique pour se mettre à chercher alors qu’ils sont habitués à travailler à s’occuper. Ceci me paraît très important et d’ailleurs ce qu’a fait la Chine qui est devenue aujourd’hui une puissance respectée et crainte par le monde entier alors qu’il y a seulement trente ans la Chine était décrite comme un pays misérable, inégalitaire et fermée. Il faut suivre les bons exemples de ce monde pour se faire respecter.D’autres pays comme l’Inde et récemment l’Indonésie sont entrain de suivre cet exemple chinois. Pourquoi donc pas l’Afrique ? Le respect se mérite, ce n’est pas un cadeau ! L’Afrique doit aussi et surtout miser sur sa jeunesse car c’est elle qui est sa véritable richesse. Elle est son diamant, son pétrole, son or, son cobalt, elle est son oxygène, elle est sa vie. Tant que nos dirigeants ne l’auront pas compris et pris cela au sérieux, nous n’irons nulle part et nous seront toujours piétiner, méprisés, insultés, désabusés.

Il faut pour sa part que l’Occident change de discours envers l’Afrique. Les pays européens qui ont commis les crimes odieux de l’esclavage atlantique, le colonialisme, la violence gratuite, le pillage des ressources doivent ouvrir leurs yeux, regarder les Africains de face, reconnaitre les torts commis et faire des réparations morales. Ces réparations morales ne sont autres que le respect, la justice, l’arrêt de cautionner des dictatures pour partager avec eux les ressources d’un pays au grand détriment de sa population.

Les Africains qui vivent en occident et qui sont victimes de racisme flagrant ne doivent pas se taire. Il faut aller voir les organisations de défense des droits de l’homme, saisir la justice, porter plainte et prendre des avocats pour obtenir gain de cause. Ces victimes doivent aussi être aidées par les Africains de la diaspora et par nos dirigeants qui ont toujours été silencieux contre les crimes commis envers les Africains de l’extérieur. Il faut refuser de céder à la pression, il ne faut pas avoir peur. Il faut respecter les personnes avec qui on vit et exiger qu’on nous respecte. Il faut toujours être positif et optimiste, garder espoir. Il faut se faire des amis occidentaux car tous les Blancs et tous les Européens ne pas des racistes. Le racisme n’est que le fait d’une minorité active bien organisée qui manipule les autres. Les non avertis et les moins informés tombent dans leur piège. Il faut inviter vos amis occidentaux à venir  partager avec vous votre culture, vos fêtes, vos cérémonies, vos spécialités culinaires, leur montrer les vraies images de l’Afrique, les images positives différentes de celles qu’on nous impose à la télé ou dans les médias. Il faut leur parler de nos grands hommes, de nos réussites, etc. N’hésitez surtout pas si l’occasion se présente d’aller en vacances avec eux, cela changera leur regard sur vous, sur l’Afrique et les Africains. Bref montez leur que vous êtes fiers de ce que vous êtes, respectez les et exiger qu’ils vous respectent.

Comme on le voit à travers ce texte, le racisme n’est donc pas le fait d’un hasard. C’est une situation héritée des siècles derniers expérimentée, diffusée par les élites européennes et entretenue aujourd’hui par les médias et surtout les partis populistes d’extrême droite. Nous ne devons jamais l’oublier, les deux guerres mondiales ont été engendrées par des personnes qui ont agi exactement comme les populistes et racistes d’extrême droit d’aujourd’hui. Nous devons tous Africains ou Occidentaux, Noirs ou Blancs agir en responsables pour éviter ce danger qui nous guette, pour éviter de revivre ce qu’à vécu des millions d’Africains arrachés de leur continent, de leur famille et envoyés en Amérique comme des bêtes de sommes pour le seul intérêt d’une minorité dangereuse et cruelle de l’Europe. Le temps est venu de s’arrêter, de se regarder, de se parler véritablement et de trouver des solutions efficaces.

Les commentaires sont fermés.