Modern technology gives us many things.

Les disciples tidianes invités à prêcher la paix à travers le monde

Iba DerLes disciples tidianes doivent se constituer en une “force orale de proposition et d’intervention” dont le but sera d’appeler à la paix et à la concorde dans tous les foyers de tensions, a proposé, samedi à Dakar, l’historien sénégalais Iba Der Thiam.

“Nous devons constituer une force orale de proposition et d’intervention prête à se rendre dans tous les foyers de tensions (…) pour prêcher la paix, que ce soit au Mali, en République centrafricaine, au Nigéria, au Soudan et en Casamance”, a-t-il dit lors du traditionnel symposium organisé par la communauté tidiane dans le cadre du Mawlid commémorant la naissance du Prophète Mohammed.

Le professeur Iba Der Thiam, par ailleurs député à l’Assemblée nationale, introduisait le thème “L’histoire de la Tidjiania au Sénégal : Enjeux et défis d’un héritage”.

Ont pris part à la manifestation, Serigne Ababacar Sy Ibn Serigne Abdou Aziz Sy ainsi que les représentants des autres familles religieuses de Touba, Yoff et Kaolack. Le gouvernement était représenté par Mansour Sy, ministre de la Fonction publique, du Travail, du Dialogue social et des Organisations professionnelles.

“Il n’est pas normal que la tidjiania n’ait rien tenté dans le conflit qui oppose le Maroc et l’Algérie et que la diplomatie de la tidjiania ne soit pas visible dans un pays comme le Nigéria”, a déploré le professeur Iba Der Thiam.

Selon lui, les tidianes doivent tisser entre eux, des liens de solidarité plus forts que ceux existant actuellement entre les différentes familles de la tidjiania disséminées à travers le monde.

”Nous devons avoir une sorte d’Internationale de la tidjiania, une confrérie de paix, d’amour et de tolérance”, a proposé M. Thiam. Il a souligné qu’il faut mettre à la disposition des jeunes adeptes de la tidjania des moyens d’apprentissage et de réalisation qui puissent les enraciner dans les valeurs de la confrérie en ayant recours aux nouvelles technologies de l’information et de la communication”.

”Nous n’avons pas un service de marketing chargé de localiser les communautés tidianes à travers le monde et de tisser entre elles des relations de travail et de solidarité”, a-t-il ajouté.

L’historien a par ailleurs plaidé pour la construction d’une Bibliothèque nationale tidiane et de bibliothèques départementales et régionales dédiées à cette confrérie.

 

Les commentaires sont fermés.