Modern technology gives us many things.

Les dernières évènements qui ont poussé Blaise Compaoré a reculer devant le peuple

11h54 – Dans un communiqué publié sur son site, le gouvernement informe « l’ensemble des populations de l’annulation de l’examen du projet de loi portant révision de la Constitution » et appelle « les populations au calme et à la retenue ».
11h50 – Les manifestants se regroupent sur la place de la Révolution. Les forces de sécurité ont fui la plupart des grands axes de la capitale.
11h38 – La radiotélévision nationale, envahie par des manifestants, a cessé d’émettre.
11h32 – Le cabinet de la présidence tient actuellement une réunion de crise au palais de Kosyam.
11h26 – Selon plusieurs témoins, le siège du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP), le parti de Blaise Compaoré, a aussi été saccagé par des manifestants.
11h17 – Des manifestants vont et viennent dans le siège de la radio télévision nationale.
11h12 – Les militaires ont dégagé l’avenue de l’Indépendance, laissant les manifestants libres de leurs mouvements.
11h09 – Selon un député interrogé par Jeune Afrique, « les militaires laissent faire les manifestants ».
11h06 – Les députés ont été exfiltrés de l’Assemblée et ont été emmenés à la direction de la Police nationale. Des manifestants se dirigent vers la radio télévision nationale.
11h01 – Une fumée noire monte s’élève au-dessus de l’Assemblée nationale.
10h59 – D’après l’un d’entre eux, contacté par Jeune Afrique, des manifestants se dirigent vers la Primature.
10h57 – Selon plusieurs témoins, des manifestants sont entrés dans l’Assemblé nationale. Un début d’incendie a été signalé.

Les commentaires sont fermés.