Modern technology gives us many things.

Les députés divisés sur le code général des collectivités locales

assemblée nationale sénégalDes députés sénégalais, membres de la majorité ou de l’opposition parlementaires, ont exprimé jeudi soir leur désaccord lors du vote à l’Assemblée nationale de la loi portant Code général des collectivités locales.

Adopté à la majorité, le projet du gouvernement doit consacrer “la suppression de la région comme collectivité locale” et la création “d’autres types d’entités en érigeant les départements en collectivités locales”.

Mansour Sy Djamil (majorité) s’est abstenu de voter le texte, estimant que la réflexion n’est pas ‘’achevée’’. Il a ensuite parler de la question du financement avec cette départementalisation qui risque de générer plus de 600 collectivités locales.

Pour sa part, Thierno Bocoum, dont le parti, Rewmi, est en rupture avec la majorité, a soutenu que ‘’le document n’était pas bien connu des parlementaires’’. Lesquels, selon lui, n’ont pas “une imprégnation” du projet.

De son côté, Modou Diagne Fada, président du groupe des Libéraux et démocrates (opposition), s’est dit favorable à la communalisation universelle, devant faire de chaque village une commune.

Cependant, M. Diagne a dit qu’il ‘’déplorer le manque de consensus qui a prévalu, de même que la suppression des régions sans concertation’’.

‘’Pour ce qui est de la deuxième phase de la décentralisation, il faut faire attention. Nous parlons de pôles, soit sur le principe de pôle économique viable, nous pouvons être d’accord, mais comment les découper (…). Il faut prendre le temps nécessaire pour aboutir à un véritable consensus’’, a-t-il estimé.

 

Les commentaires sont fermés.