Modern technology gives us many things.

Les conclusions du CNRI sur Macky remises en cause

Au cours d’une conférence organisée par l ’Institut des droits de l’homme et de la paix (IDHP) sur la réforme des institutions, le constitutionnaliste Ismaël Madior Fall a noté un décalage entre les textes et la réalité en ce qui concerne le fait d’avoir un président de la République chef de parti. « J’ai des réserves sur certaines propositions du CNRI (Commission nationale de réforme des institutions). J’ai des réserves sur le fait de dire que le président ne doit plus être chef de parti dès qu’il entre en fonction. Cela est un décalage entre les textes et la réalité ». Il a également émis des réserves sur l’exclusion du président de la République du Conseil supérieur de la magistrature, sur le mode de désignation des membres de la Cour constitutionnelle en permettant à la société civile d’élire un des membres mais surtout le fait d’interdire au président d’être le chef de son parti.

A.M.Dramé.xibaaru.com

Les commentaires sont fermés.