Modern technology gives us many things.

Les autorités égyptiennes interdisent les visites du président déchu Mohamed Morsi

morsi proçèsLe ministère de l’intérieur égyptien a annoncé vendredi une nouvelle mesure interdisant les visites de l’ex président Mohamed Morsi, incarcéré depuis sa destitution en juillet dernier, a-t-on appris de sources sures au Caire.

M. Morsi a fait transmettre des messages « incitant à la violence » à une équipe d’avocats lors d’une rencontre en novembre dernier, a affirmé le colonel Gamal Moktar, porte parole du ministère.

L’un de ses fils, Oussama, avait indiqué jeudi que les autorités ont rejeté la plus récente demande déposée pour la visite de son père. Il a ajouté que ce dernier a été transféré de la prison dans laquelle il croupissait dans la zone de Bourj Al-Arab, province d’Alexandrie.

Le président déchu est l’un des milliers de membres de la confrérie des Frères musulmans arrêtés dans le cadre d’une campagne placée sous le signe de la lutte contre le terrorisme.

Des centaines de personnes ont été tuées au cours d’affrontements avec les forces de police depuis l’évincement par l’Armée de M. Morsi après des manifestations populaires hostiles au régime de ce dernier. Les partisans de Morsi réclament son retour dans son poste et considèrent l’intervention de l’Armée comme un coup d’Etat.

Il n’est pas clair si cette interdiction de visites sera durable ou pour une période donnée.

Les audiences du procès de M. Morsi avaient été reportées au 8 janvier prochain. Il devra toutefois comparaître le 23décembre courant pour être entendu sur d’autres accusations de gabegie en relation avec le programme économique et social adopté par les Frères musulmans sous le nom de « Projet de renaissance ».

 

Les commentaires sont fermés.