Modern technology gives us many things.

Législatives 2017 : l’opposition a choisi son candidat à Bounkiling

L’opposition n’a pas mis du temps pour faire son investiture à Bounkiling. Réunis au sein de la coalition « Manko Taxawu Sénégal », les partis d’opposition  représentés au niveau du département  choisi leur candidat à l’issue d’une rencontre tenue ce dimanche.

 Il s’agit d’Ibrahima Baby Diédhiou .Il est  décrit par ces pairs comme « un intellectuel charismatique  aux valeurs publiquement appréciées ». Originaire de la commune de Bona,le désormais chef de file de l’opposition semble avoir un parcours qui plaide en sa faveur .

« Pabi est un acteur de développement qui est plusieurs fois conseiller technique du président Lamine Drame depuis Kolda puis Sedhiou , secrétaire du conseil départemental de Bounkiling et premier adjoint au Maire de Bona , proche collaborateur du Maire Lamine Faty et membre du parti démocratique sénégalais … » ,souffle son camarade de parti ,Almamy Cissé .

Le profil du candidat

Les populations de Bounkiling accordent une importance capitale à cette élection qui doit leur permettre d’avoir un représentant au choix de l’hémicycle.

« J’en appelle à la responsabilité quant au choix dudit candidat qui portera la destinée de tout un département », prévient Thierno Baba Faty.

Soucieux du devenir de sa contrée il jette l’anathème sur des élus qui ne répondent pas aux préoccupations des populations. « Nous avons tendance à élire des irresponsables souciant que de leur propre personne et famille, tout en oubliant la raison de leur élection ».

Prônant la rupture Thierno Baba de rappeler l’exigence du moment. « Nous avons besoin des députés du peuple et non celui du parti encore moins du président de la République, il doit être un grand défenseur des intérêts de ceux qui ont porté leur choix à sa modeste personne. A quoi sert d’elire quelqu’un pour de l’argent en compromettant tout son avenir, et celui qui n’a besoin de nous que lors des élections. Elire des gens qui font tout leur mandat sans mettre les pays au niveau local doit connaître une fin. L’heure est à la prise de conscience et celle du destin en main ».

Comme si cet appel risque de tomber dans l’oreille d’un sourd il insiste : « Attention au choix des hommes, ne le faites pas par affinité et non par être dans le même parti que l’autre. Le candidat doit être avant tout intellectuel responsable et soucieux de l’intérêt supérieur de la nation… »

Enfin il estime que le peuple  ne pardonnera jamais quand le contraire se produira car il en a marre de la politique politicienne et dit oui pour celle qui répond à leurs besoins.

Sanoussy Dia à Sédhiou pour Xibaaru .com

Les commentaires sont fermés.