Modern technology gives us many things.

Le Tchadien Djimet Adoum, nouveau patron du Comité inter Etats de lutte contre la sécheresse dans le Sahel

L’ancien ministre tchadien de l’Agriculture, Dr Djimet Adoum (photo), est le nouveau patron du Comité inter Etats de lutte contre la sécheresse dans le Sahel (CILSS), a-t-on appris lundi auprès de l’Institution dont le siège est basé à Ouagadougou.


cilss nouveau patronIl remplace au poste de Secrétaire exécutif de l’institution, le malien Alhousseini Bretaudeau.

Le CILSS a été créé en 1973, lors de la première grande sécheresse sur la région afin de mobiliser les populations sahéliennes et la communauté internationale autour de l’aide d’urgence et de la mise en œuvre des programmes dans différents domaines: agriculture pluviale et irriguée, hydraulique, environnement, transport, communication.

Il regroupe le Burkina Faso, le Cap-Vert, la Gambie, la Guinée-Bissau, le Mali, la Mauritanie, le Niger, le Sénégal, le Tchad, le Bénin, la Côte d’Ivoire, la Guinée et le Togo.

Le CILSS s’investit principalement dans l’espace CEDEAO, dans les stratégies nationales de sécurité alimentaires, les plans d’action nationaux de lutte contre la désertification et les stratégies nationales pour les énergies domestiques.

Il abrite en outre le secrétariat technique du Conseil régional de sécurité alimentaire en Afrique de l’Ouest et participe à la définition des actions des piliers 1 et 3 du Programme détaillé de développement de l’agriculture africaine du NEPAD.

Le CILSS anime depuis plus de 30 ans un dispositif de veille sur la sécurité alimentaire en Afrique de l’Ouest, destiné à prévoir les récoltes, consolider les bilans alimentaires, suivre les prix et les marchés, identifier les zones à risque alimentaire et informer plus généralement sur les mesures pour faire face aux différentes situations annuelles (de déficit ou d’excédent).

Les commentaires sont fermés.