Modern technology gives us many things.

Le Sénégal sollicite ses partenaires pour le financement de sa Stratégie de développement économique et social

amadou kane 2Le ministre sénégalais de l’Economie et des Finances et celui des affaires étrangères ont, jeudi à Dakar, sollicité auprès des diplomates, représentants des organisations internationales et partenaires techniques et financiers (PTF), un appui dans le financement de la Stratégie nationale de développement économique et social (SNDES) 2013-2017.


Les deux ministres rencontraient les diplomates et les représentants des institutions financières, en prélude au 7ème Groupe consultatif entre le Sénégal et ses partenaires prévu les 21 et 22 octobre 2013 à Paris en France.

Selon Mankeur Ndiaye, ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur, depuis son arrivée au pouvoir, le Président Macky Sall a mis en branle un vaste programme de réforme économique et sociale.

 »Il déroule ce programme avec les contraintes qui sont les nôtres avec l’accompagnement des PTF. Le groupe consultatif entre dans ce cadre », affirme M. Ndiaye, rappelant l’élaboration de la SNDES 2013-2017 qui s’est faite dans un cadre inclusif et consensuel.

Sur ce point, son collègue de l’Economie et des Finances, Amadou Kane, a souligné que cette ambitieuse stratégie se décline à travers ‘’des objectifs stratégiques réalistes et clairement définis, des lignes d’actions pertinentes, et, enfin, un programme d’investissements publics et privés cohérent, le tout bien articulé et ayant un fort impact économique et social dans la vie des populations ».

M. Kane se dit conscient que la matérialisation de ces objectifs ne se fera pas sans embûches.

Selon lui, le programme d’investissement triennal du Sénégal est bâti autour d’un socle de projets rigoureusement sélectionnés parce que porteurs de meilleurs rendements économiques et sociaux.

Il engage également des réformes profondes qui améliorent significativement la gouvernance des organisations, les règles du jeu économique et social, les cadres réglementaires et législatifs de la création de richesses.

‘’C’est ainsi que la construction et la réhabilitation des infrastructures physiques, financières, énergétiques et immatérielles vont prendre une nouvelle envergure dans notre pays qui saura compter sur ses femmes et ses hommes engagés dans un pari sur un avenir meilleur », a souligné M. Kane.

Le financement de la SNDES nécessite un montant global de près de 5.000 milliards FCFA (environ 10 milliards de dollars). Sur cette enveloppe, le Sénégal dispose d’un financement déjà acquis de 3.706 milliards FCFA (environ 7,412 milliards de dollars).

Les commentaires sont fermés.