Modern technology gives us many things.

Le Sénégal au festival du cinéma africain de Khouribga, au Maroc

festival du cinéma africain de khourigbaLa 16-ème édition du Festival du cinéma africain de Khouribga, qui aura lieu du 22 au 29 juin, verra la participation de 15 pays africains dont le Sénégal à la compétition officielle de cet événement cinématographique, ont annoncé les organisateurs.


Lors de cette édition, qui a choisi le Mali comme invité d’honneur, la Fondation du Festival du cinéma africain de Khouribga a décidé d’augmenter de 6.500 euros (70.000 MDH) à 9.500 euros (100.000 MDH) la valeur du Grand Prix Ousmane Sembène.

La valeur initiale de ce Prix, financé par l’Office chérifien des phosphates (OCP), ne dépassait pas 4.500 euros (50.000 MDH) lors du lancement de la première édition en 1977.

En outre, sept autres prix d’une valeur allant de 2.000 euros (25.000 MDH) à 6.500 euros (70.000 MDH) seront disputés par 17 films représentant 15 pays africains à la compétition officielle.

Il s’agit du Prix du jury de la réalisation et du scénario, du meilleur rôle féminin et masculin et du meilleur rôle secondaire masculin et féminin. La nouveauté de cette 16ème édition consiste en la création du Prix de cinéphilie Don Quichotte à l’initiative de la Fédération nationale des cinéclubs au Maroc

Présidé par l’Ivoirien Roger Gnoan M’Bala, le jury de cette édition comprend le cinéaste gabonais Paul Mouketa, le Béninois Dorothée Dognon et les Marocains Lahcen Zainoun, Hanane Fadili et Sanae Alaoui.

Le Festival de Khouribga se propose de consolider sa place de lieu privilégié de dialogue et de partage pour une meilleure promotion du cinéma africain en offrant à ses festivaliers un espace pour le raffermissement des liens culturels entre les peuples africains et pour la mise en valeur de leur potentiel créatif et cinématographique.

Avec ses 35 ans d’existence, le Festival du cinéma africain de Khouribga a acquis désormais ses lettres de noblesse.

C’est un espace de convivialité, de réflexion et d’échanges entre les professionnels du cinéma. D’une édition à l’autre, le FCAK s’esquisse un profil nouveau et réussit par là à se frayer un chemin dans l’espace cinématographique africain.

Le Sénégal, la Côte d’Ivoire, le Nigeria, le Burkina Faso, la Tanzanie, le Mozambique, le Niger, le Mali, la Guinée Bissau, l’Ile Maurice, Madagascar l’Egypte, la Tunisie, l’Algérie, outre le Maroc, sont les 15 pays qui prendront part à cette édition, a fait savoir le vice-président du Festival, Hassan Mazi.

Les commentaires sont fermés.