ali haidar pape dioufLe ministre de la Pêche et des affaires maritimes, Haydar El Ali a présidé le premier Salon Maritime de Dakar (Sms), tenu du 4 au 6 octobre 2013, avec son homologue Pape Diouf ministre de l’Hydraulique et de l’assainissement. Avec comme invité d’honneur, la République de Corée, ce salon a enregistré la présence de beaucoup de pays tels que les Etats-Unis, la Russie, la France, le Maroc, la Mauritanie, la Guinée Bisau, la Gambie etc. ainsi que des organisations professionnelles et autres acteurs de la pêche.

A la clôture de ce salon, ce dimanche, une déclaration a été faite. Xibaaru.com vous livre la primeur de cette déclaration :

 

Déclaration du Premier Salon maritime de Dakar

 

Considérant que le secteur de la Pêche et des Affaires maritimes reste un des piliers de nos économies et revêt une dimension particulière, tant au plan social que culturel.

Conscients  des efforts déployés par Son Excellence, Monsieur Macky SALL, Président de la République du Sénégal, et ses pairs des pays membres  de la Conférence ministérielle sur la Coopération halieutique entre les Etats  riverains de l’Atlantique (COMHAFAT), de l’Organisation  maritime de l’Afrique de l’Ouest et du Centre (OMAOC), de  l’Union Economique et Monétaire Ouest Africain (UEMOA) ainsi que de la Commission Sous Régionale des Pêches (CSRP) pour :

        promouvoir et développer le secteur de la Pêche et des Affaires maritimes ;

        insuffler un regain de dynamisme à la coopération, visant   à préserver l’unité  des Peuples et des Etats ;

        renforcer la sécurité et la sûreté maritimes ;

        assurer une gestion rationnelle et durable des ressources halieutiques en vue de promouvoir la prospérité et préserver la dignité des populations.

Conscients des défis et attentes qui interpellent le secteur de la Pêche et des Affaires maritimes, à savoir :

        protéger et valoriser les ressources halieutiques ;

        développer la compétitivité et la connectivité maritimes, nationale, régionale et internationale ;

        promouvoir l’industrie des pêches, des transports maritimes, des infrastructures maritimes ainsi que de la construction et de la réparation navales;

        renforcer la sécurité et la sûreté maritimes ;

        protéger l’environnement marin et aménager le littoral ;

        développer la recherche scientifique et technique en vue de garantir une exploitation durable des ressources;

        promouvoir l’aquaculture et la pêche continentale ;

        développer les aires marines protégées (AMP).

smd 1Nous,  Ministres, signataires de la présente Déclaration, nous nous engageons à :

        développer les ressources humaines, toutes disciplines confondues pour les marchés nationaux et internationaux;

        mettre en synergie nos actions en vue d’un nouveau cycle de concertation, de coopération et de dialogue entre tous les acteurs;

        encourager les réformes institutionnelles et réglementaires, en prenant en considération les évolutions technologiques et les exigences internationales ;

        mutualiser les efforts et les moyens en vue de renforcer la coopération régionale et internationale ;

        insuffler un regain de dynamisme au Partenariat Public-Privé et mettre en place un cadre incitatif pour l’investissement dans le domaine de la pêche et des affaires maritimes;

        renforcer le contrôle de l’Etat du Pavillon, de l’Etat du Port et veiller à l’application de la législation en la matière ;

        mutualiser et renforcer nos efforts pour lutter contre la pêche illicite, non déclarée et non réglementée (INDR), la piraterie et autres actes illicites commis en mer ainsi que toutes autres formes de dégradation des écosystèmes ;

        face aux menaces qui pèsent sur l’espace maritime de cette région de l’Atlantique et leur incidence néfaste sur le développement économique et social de nos pays, mettre en œuvre, dans les meilleurs délais, les moyens nécessaires pour prévenir ces risques et préserver la sécurité de nos Etats,.

 

Nous, Ministres ayant participé à la première édition du Salon Maritime de Dakar (SMD), signataires de la présente Déclaration, nous :

 

        exprimons notre profonde gratitude à Son Excellence, Monsieur Macky SALL, Président de la République du Sénégal, pour son implication déterminante à l’organisation et à la tenue de ce rendez-vous;

        apprécions à sa juste valeur l’initiative de l’organisation de cette première édition du SMD ;

         remercions bien vivement Monsieur Haydar EL ALI, Ministre de la Pêche et des Affaires maritimes, le Gouvernement et l’ensemble du peuple sénégalais pour leur hospitalité et toutes les dispositions prises pendant notre séjour à Dakar;

        félicitons et encourageons la Commission de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) pour son engagement dans la mise en œuvre des projets et programmes communautaires initiés pour un développement durable et coordonné des ressources halieutiques et des transports maritimes ;

        exprimons notre souhait ardent de renforcer les échanges,  à travers la pérennisation du Salon Maritime de Dakar selon une périodicité annuelle, en vue d’évaluer la situation du secteur, en déterminer les acquis et rechercher les solutions les plus appropriées;

        invitons les Etats, institutions et organismes nationaux, régionaux et internationaux, ainsi que toutes les bonnes volontés, à soutenir cette initiative par leur appui matériel, technique et financier, ainsi que le renforcement des capacités humaines des acteurs du secteur.

 

Fait à Dakar, le 06 Octobre 2013, en langues française et anglaise

 

ONT SIGNE :

 

Monsieur Haydar EL ALI,

Ministre de la Pêche et des Affaires maritimes du Sénégal

 

Monsieur Aziz RABBAH,

Ministre de l’Equipement et du Transport du Royaume du Maroc

 

Monsieur Axi GUEYE,

Ministre de l’Hydraulique et des Ressources halieutiques de la Gambie

 

Monsieur Mario Lopez DAROZA,

Ministre de la Pêche et des Ressources halieutiques de la Guinée Bissau

 

Monsieur Hamadi Ould baba Ould HAMADI,

Ministre des Pêches et  de l’Economie maritime

de la République Islamique de Mauritanie

 

Monsieur Moon HAE-MAN,

Vice-Ministre des Océans et de la Pêche de la République de Corée.

PARTAGER