Modern technology gives us many things.

Le rôle de ‘Amir Sultan Bamba Fepp Bamba Partout’ magnifié

kara frèreLe Magal de Touba édition 2013 a vécu. Célébré dans la plus grande ferveur comme à son habitude par le DIWAN, mais cette fois ci avec une innovation de taille, dans la mesure où il a fallu renforcer les moyens logistiques pour être présent dans les deux sites Touba et Darou Mousty.

 

Cette année, Amir Sultan Bamba Fepp Bamba Partout, Cheikh Ahmadou Kara MBACKE NOREYNI, toujours fidèle à sa philosophie de prôner l’élégance dans toute démarche, a choisi de célébrer le plus grand événement mouride à Darou al Mouhty, un des quartiers de la ville sainte de Touba. C’est ainsi que Cheikh Ahmadou Bamba Khadimou Rassoul avait surnommé Darou al Mouhty ou Maison du Donateur. Localité qu’il avait demandé à son bras droit et homme de confiance Mame Thierno Birahim MBACKE de fonder en suivant des directives très précises.

 

Cette année donc, dans sa soif démesurée de magnifier l’oeuvre de Khadimou Rassoul, Amir Sultan Bamba Fepp Bamba Partout s’inspirant de la démarche de son Grand père Mame Thierno Birahim MBACKE qui accueillait le Maouloud (naissance du Prophète Mohamed) (PSL) la veille, le célébrait le jour même et l’accompagnait le lendemain, a instruit le Comité Directeur du Mouvement Mondial pour l’Unicité de DIEU d’organiser une conférence la veille du Magal de Touba. Cette conférence organisée à Darou Mousty pour « accueillir » le Magal, devant un public très nombreux, était retransmise en direct par la chaine de télévision SEN TV avait pour thème : Cheikh Ahmadou Bamba et le développement et était animée par Mr Djiby DIAKHATE, Professeur à l’Université Cheikh Anta DIOP de Dakar, par Serigne Abdou Lahat MBACKE ibn Serigne Cheikh Gaindé Fatma et par Mbaye NGOM Ridial.

 

Pour la réussite de cette manifestation, le MMUD avait non seulement mobilisé les grands moyens sur le plan logistique, mais aussi assuré toutes les commodités pour accueillir les invités dans les meilleures conditions. A Touba la sainte, l’emplacement de la maison de Seydina Ousmane MBACKE NOREYNI ne permettait pas l’organisation d’une telle manifestation. Voici la première raison qui justifie le choix de Amir Sultan pour célébrer le Magal de Touba de cette année dans l’un des quartiers de Touba : Darou Mousty.

 

La deuxième raison est que les embouteillages aussi bien piétons que motorisés constatés à chaque Magal de Touba devant cette maison de Seydina Ousmane MBACKE NOREYNI sise à l’entrée de Touba (à Darou Marnane) sont de notoriété publique. Cela constituait un réel problème pour les pèlerins qui pouvaient être «bloqués» pendant des heures sur cet axe routier avant de pouvoir accéder à la Grande Mosquée ou dans les autres quartiers.

 

Cependant, malgré cette innovation, il faut noter qu’aucun changement n’est intervenu dans toutes les activités que le MMUD effectuait habituellement à chaque Magal dans Touba. Sous la supervision du Président Exécutif Mame Thierno Birahim MBACKE et des membres du Comité Directeur du MMUD, toutesles activités ont été menées avec la même ferveur. Il s’agit notamment de : la lecture du Saint Coran et des khassaides de Borom Touba ; la distribution gratuite de milliers de plats, de fruits et de boissons aux pèlerins qui n’ont pas d’attaches précises dans la ville ; Et dans la soirée, comme à l’accoutumée la maison de Seydina Ousmane MBACKE NOREYNI a retenti de zikrs pour rendre grâce au Miséricordieux, à Son Prophète (PSL) et à Khadimou Rassoul.

 

La troisième raison est que c’est Cheikh Ahmadou Bamba Khadimou Rassoul, lui-même qui a donné le nom de Darou al Moukhty ou la Maison du Donateur à cette ville. « Al Moukhty » est un des Noms de DIEU qui signifie « Le Donateur ». Seydina Ousmane MBACKE NOREYNI avait dit que le Jour de la résurrection, c’est Mame Thierno Birahim MBACKE qui sera l’intercesseur principal et exclusif de tous les mourides. N’est-ce pas à lui que le Cheikh avait confié toute la famille mouride avant son exil au Gabon ? Cela se comprend aisément si l’on se réfère à l’histoire du Prophète Mohamed(PSL) qui s’adressant aux habitants de la ville de Médine, les Ansars, lorsque DIEU avait remis la Mecque entre ses mains, avait dit : « Loin de moi cette idée. Ma vie est à vos côtés, ainsi que ma mort». Car ceux-ci exprimaient leur peur de le voir s’installer parmi les siens.

 

Concernant le khalifat, Amir Sultan Bamba Fepp Bamba partout a juste relaté un fait intervenu lors de la disparition de Borom Touba. Cheikh Ahmadou Bamba Khadimou Rassoul avait souhaité que Cheikh Ibrahima Faty Mame Thierno Birahim MBACKE qu’il avait surnommé le Modèle, son bras droit et homme de confiance lui succède. La suite des évènements est allée autrement.

 

Car traditionnellement, à l’instar et en référence à la succession du Prophète Mohamed (PSL) tous les khalifes de l’Islam ont été élus. Concernant la Mouridiya, le Khalife général de cette communauté est élu sur la base du seul critère de l’âge.

 

Le monde évolue, les contextes changent. Cheikh Ahmadou Bamba Khadimou Rassoul disait que : « le véritable mouride est celui qui adopte le dogme islamique aux conditions de son temps. »

Le Khalife général des mourides doit être une personnalité au-dessus de la mêlée et ne doit pas être « exposé ». Il doit se démarquer et confier la gestion des affaires temporelles à un comité composé de personnalités mourides choisies en fonction de leur compétence. 

 

C’est fort de la caution morale, de l’aval et de la bénédiction de tous les khalifes, fils et petits-fils de Khadimou Rassoul :

 

*Cheikh Abdou Lahat MBACKE avait dit à Cheikh Ahmadou Kara MBACKE NOREYNI : « celui qui ne peut rien contre la grande Mosquée de Touba ne pourra rien contre toi car tu dois accomplir une mission pour Serigne Touba » ;

*Cheikh Abdou Khadr MBACKE

*Serigne Saliou MBACKE : « Tu as mon accord et ma bénédiction pour tout acte que tu poseras à l’avenir, ne me demande plus un ndigueul pour quelque action que ce soit »;

*Serigne Mourtada MBACKE qui avait cautionné la création du Parti de la Vérité pour le Développement ;

*Serigne Bara Falilou MBACKE

*Serigne Sidy Moctar MBACKE

*Serigne Moustapha Saliou MBACKE

 

*de tous les khalifes, fils et petits fils de Borom Darou :

*Serigne Modou Awa Balla MBACKE, 1er Khalife de Mame Thierno Birahim MBACKE

*Serigne Abdou Khoudoss MBACKE

*Serigne Cheikh Khady MBACKE actuel Khalife de Darou Mousty

*Serigne Moustapha Absa MBACKE

 

*des autres chefs religieux des différentes confréries religieuses et du clergé du Sénégal;

 

*des chefs traditionnels et coutumiers (Roi d’Oussouye, Grand Serigne de Dakar, etc…);

 

que Amir Sultan Bamba Fepp Bamba Partout Cheikh Ahmadou Kara MBACKE NOREYNI propose ces orientations pour être en phase avec le monde moderne et surtout assurer au Mouridisme une expansion correspondant à la volonté de Khadimou Rassoul.

 

Les bienfaits du Fondateur de la Mouridiya doivent être vulgarisés dans le monde entier. Pour atteindre cet objectif, il est impérieux d’adopter une démarche perceptible par les différents peuples des autres continents sans altérer le dogme islamique.

 

Parlant de Cheikh Ahmadou Kara MBACKE NOREYNI, Amir Sultan Bamba Fepp Bamba Partout, initiateur de ce concept, je dirai de lui ce qu’Antoine Jean de Martin LESSELVES, Administrateur du cercle de Diourbel d’octobre 1913 à novembre 1915 avait dit de Khadimou Rassoul : « Il détient certes une puissance innée dont la raison ne parvient pas à saisir la source et expliquer la capacité à forcer la sympathie. Il se distingue toutefois par une pureté de cœur, par une bonté, une grandeur d’âme et un amour du bien autant pour lui que pour l’ennemi.  Les plus injustes des hommes et les plus ignorants des réalités humaines sont ceux qui avaient porté contre lui de fausses accusations, consistant à lui prêter l’ambition du pouvoir temporel » alors que son unique ambition est de « présenter » l’immense œuvre de Cheikh Ahmadou Bamba Khadimou Rassoul au monde entier.

 

Bambiste Bassirou THIAM

Les commentaires sont fermés.