expilsion senegal sangarexibaaru.com – Les étudiants ivoiriens qui cherchent refuge légalement en vain au Sénégal depuis la crise postélectorale qui secoué leur pays en 2010 sont dans une colère noire contre le Haut-Commissariat des Réfugiés (HCR).
Celle-ci fait suite à l’expulsion de leur président, Mohamed Lamine Sangaré, de son logement pour défaut de paiement de location.
«L’association des Etudiants Refugies Ivoiriens au Sénégal s’insurge contre l’expulsion avec violence dont a été victime son président dans la nuit du 28 Aout 2013», s’insurge la structure.
Elle précise qu’en effet suite à 3 mois de loyers impayés dus à des difficultés financières avoir entrepris des marches en ce sens pour trouver un terrain d’entente auprès du Haut-Commissariat des Réfugiés et son partenaire le Bureau d’ Orientation Sociale situé au Point E sans résultat.
Selon M. Sangaré contacté par koaci.com, toutes les démarches auprès de cette structure onusienne sont restées vaines, tout comme les tentatives d’entrer en contact avec les autorités consulaires de leur pays.
Au Sénégal, sur 15 000 réfugiés selon de HCR seulement 13 Personnes sont logés à l’ex-service Médical de Reubess, près du centre-ville.
«Nous appelons les bonnes volontés y compris les ONG et les Sénégalais à nous aider pour la résolution de ce problème», lance l’association des étudiants ivoiriens réfugiés au Sénégal.
Au pays dit de la Téranga (hospitalité dans le jargon local), les réfugiés peinent à obtenir leur reconnaissance locale, du fait de procédures souvent assez complexes et lentes.

Sources Koaci

PARTAGER