Modern technology gives us many things.

Le Président de l’entente de Diouloulou fait le procès de la politique agricole au Sénégal

arona diedhiouSelon Mr Arona Diédhiou (photo ci-contre), Président de l’entente de Diouloulou (organisation paysanne), il n’y a pas de politique agricole cohérente au Sénégal. « En lieu et place de politique agricole, l’état met
toujours en place des programmes agricoles». Les changements
permanents de Ministre de l’agriculture a toujours des conséquences
négatives sur la politique agricole, a-t-il dit. Mr Diédhiou estime
que chaque ministre vient avec un nouveau  programme et quand il
quitte le poste, il part avec, ainsi de suite et cela perturbe les
agricultures qui ne savent plus à quel programme se fier. Autres
griefs soulevés par le président du CLCOP de Dianaky, c’est les agents
des DRDR et des SDDR partis en retraite et qui ne sont pas remplacés.
Selon lui, cette situation affaiblit l’encadrement des agriculteurs.
En plus, « l’état ne soutient pas  l’agriculture pluviale espérant que
c’est un risque à courir alors que les risques sont partout » a dit
Arona Diédhiou. De l’autre côté, les paysans fustige le manque de
volonté de l’état notamment dans la mise en place tardive des intrants
(engrais, semences, matériel…). Ils pensent les semences et autres
doivent être mis à la disposition des agriculteurs au mois de Mai.
Les paysans savent que, eux aussi, ont des responsabilités dans les
problèmes que rencontre l’agriculture. Ils dénoncent le manque
d’organisation des agriculteurs et le démarrage tardif des activités
hivernales dans certaines zones.
L’entente de Diouloulou s’active dans la multiplication de semences de
riz et cette année l’organisation paysanne a emblavé 85,72 ha pour une
prévision de 214,14 tonnes de semences. Les responsables de cette
organisation estiment qu’avec un peu plus de moyens (matériel
agricole), ils pourront chaque année fournir à une bonne partie des
paysans du Sénégal de la semence certifiée. Pour cela ils exhortent
l’état à encourager les paysans à utiliser ces semences qui
garantissent de bons rendements si les conditions minimums sont
réunies.

 

Mamadou Lamine Badiane/Bignona.xibaaru.com

 

Les commentaires sont fermés.