Modern technology gives us many things.

Le premier ‘’Festival Jazz à Gorée”, du 4 au 8 décembre 2013

Le premier ‘’Festival Jazz à Gorée’’, du nom de l’île mythique au large de Dakar (3 km), aura lieu du 4 au 8 décembre 2013, avec la participation d’une quinzaine d’artistes internationaux, a-t-on appris auprès des organisateurs de la manifestation.

jazz goréeLe projet de ‘’Festival Jazz à Gorée” est né sous l’impulsion de trois musiciens sénégalais, Hervé Samb, Alioune Wade et Cheikh Lô Diallo, réunis sous la bannière de l’association ‘’Crescendo”, créée à leur initiative et qui est la structure organisatrice du festival.

Entre autres artistes attendus figurent Baaba Maal, Habib Faye ou encore Pape Diouf du Sénégal, Hugh Masekela d’Afrique du Sud, Oxmo Puccino de France, Paco Sery de la Côte d’Ivoire, Living Color des Etats-Unis, Richard Bona du Cameroun et Oumou Sangaré du Mali.

Ce festival imaginé comme un événement culturel d’envergure devrait être basé sur des rencontres et des échanges entre acteurs musicaux d’horizons divers.

L’événement a pour objectif majeur de contribuer au rayonnement international de Gorée, de Dakar et du Sénégal, à la promotion des artistes sénégalais et au soutien à la création et au développement local.

Dans cette optique, le festival, organisé sur cinq jours, présentera une programmation alternant performances d’artistes locaux en première partie et productions d’artistes internationaux en deuxième partie. Le tout fera une dizaine de concerts.

Afin de renforcer la dynamique d’échanges interculturels et les transferts d’expérience, les artistes internationaux et sénégalais participant au festival proposeront des ateliers de perfectionnement en faveur des musiciens locaux. De cet échange émanera une création artistique qui fera l’objet d’une restitution publique lors de la dernière soirée du festival.

En parallèle des ateliers/Master-Classes, des rencontres avec le public du festival seront organisées tous les après-midis en présence des artistes programmés, sous forme de talks, lit-on encore sur le programme du festival.

”Les premières retombées positives du festival pour l’ile de Gorée et plus généralement pour le Sénégal découleront de la présence sur place d’une clientèle internationale amatrice de jazz et soucieuse de découvrir la culture sénégalaise sous ses différents aspects : la musique, la gastronomie, le patrimoine naturel et culturel”, indique le programme de la manifestation.

”Dans l’esprit des porteurs de projets, il s’agit d’inaugurer un retour emblématique du jazz, musique noire créée aux Etats-Unis puis métissée au Brésil et dans les Antilles, vers ses racines africaines”, ajoute une note de présentation de l’événement dont copie est parvenue à APA.

Outre la dimension historique, l’île de Gorée représente un site naturel maritime exceptionnel ouvert sur l’Atlantique et classé au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1978. De manière globale, c’est l’image de la destination touristique ‘’Sénégal” qui sera renforcée par l’existence du festival, comme ‘’un atout culturel indéniable”, souligne la note de présentation.

Les commentaires sont fermés.