Modern technology gives us many things.

Le pays de Kabila épinglé : Standard and Poor’s alerte sur les risques de prêter de l’argent ou d’investir en RDC

kabilaL’agence de notation américaine Standard and Poor’s a évalué les chances pour les prêteurs à la République démocratique du Congo de récupérer leur argent. Et il serait même risqué selon le rapport d’investir ou de prêter de l’argent au pays de Kabila. Car Standard and Poor’s a attribué à la RDC la note B-. Une note assez faible. Kabila avait demandé à Standard and Poor’s d’évaluer la qualité de la dette de son pays à long terme, afin de rassurer les prêteurs, au moment où le RD Congo est à la recherche de financements sur les marchés pour se développer. La note est tombée : elle est à B-, ce qui fait de la RDC un emprunteur relativement peu sûr. En septembre dernier déjà, le même examen avait été demandé à l’agence Moody’s. Il avait abouti à une note équivalente, B3. Standard and Poor’s relève cependant des aspects positifs dans la situation économique et financière de la RDC : une croissance économique rapide avec des ressources minières agricoles et hydrauliques considérables, ainsi qu’un faible niveau d’endettement. La RDC a en effet bénéficié d’une remise de dette de la part de ses principaux créanciers internationaux, ramenant l’endettement de 146 % à 46 % du PIB. Mais l’agence de notation pointe également de forts déséquilibres extérieurs, une mauvaise gestion de la dette et une instabilité politique qui pèsent lourdement dans le manque de crédibilité financière du pays.

Titi pour xibaaru.com

Les commentaires sont fermés.