Modern technology gives us many things.

Le Nigeria réfléchit à une loi pour punir le crime virtuel

nigéria ministre ticLe Nigeria réfléchit à une loi pour punir les crimes virtuels dans le pays ouest-africain, selon un ministre du gouvernement nigérian. Le ministre de l’Information et des Technologies de communication (TIC), Omobola Johnson (photo), a révélé cette information au lancement d’un forum intitulé « Ouvrir le Portail des données » dans la ville de Benin (sud) jeudi. Le ministre a indiqué que le développement a souligné le besoin de désigner une plateforme qui permettra non seulement aux Nigérians d’avoir accès aux données en ligne mais aussi de protéger ces données. Il est important d’assurer la sécurité d’Internet et d’éduquer les Nigérians à l’importance des TIC, a souligné le ministre. M. Johnson a déclaré que les TIC garantissent transparence et efficacité. Un rapport publié récemment montre que c’est du Nigeria qu’est originaire la plupart des cas de fraudes par Internet en Afrique. Le même rapport place le Nigeria troisième mondial pour les crimes cybernétiques.

Les commentaires sont fermés.