Modern technology gives us many things.

Le kankouran, une culture mandingue devenue incontrolable

Le « diambadon » est une danse mandingue adoptée aujourd’hui par plusieurs ethnies notamment celles qui vivent au sud du Sénégal. On organise souvent cette danse à l’occasion de la sortie de jeunes garçons circoncis. A cet occasion, le « kankouran » (un masque mythique et mystique) sort et participe à agrémenter la fête. Cette danse est devenue très importante dans les villes comme Ziguinchor, Bignona, Sédhiou ou encore Mbour. Aujourd’hui le phénomène est devenu incontrôlable et on constate de plus en plus des dérapages dans plusieurs localités. Des enseignants bastonnés, des femmes battues, des biens volés et pire encore, des personnes perdent leur vie. La dernière victime en date est une fillette de 10 ans qui a été tué involontairement par un accompagnant du « kankouran » Lundi dernier à Ziguinchor en plus d’autres événements troublants qui se sont déroulé un peu partout. Il urge alors que le phénomène soit encadré et mieux organisé pour éviter ces dérives répétitives qui coûtent la vie ou la liberté à de nombreux innocents.
L. Badiane à Bignona pour xibaaru.com

Les commentaires sont fermés.