Modern technology gives us many things.

Le Gouvernement lance un grand prix du chef de l’Etat dédié aux récitals de Coran

Le gouvernement sénégalais envisage d’organiser des concours de récital de Coran dotés d’un grand prix du chef de l’Etat, a indiqué, vendredi à Dakar, le ministre de l’Intérieur, musulmanAbdoulaye Daouda Diallo : « Il y aura une proposition relative à l’instauration d’un grand prix du chef de l’Etat pour la récitation du Coran, sous l’égide de la Fédération des maîtres coraniques du Sénégal », a dit le ministre dans des propos mentionnés dans le rapport du projet de budget de son département.

Selon certains députés, cette initiative pourrait trouver un heureux prolongement dans le cadre d’un concours organisé à l’échelle sous-régionale. Le député Abdou Mbow notamment s’est étonné de ce que l’organisation de ce grand prix du chef de l’Etat ne soit pas confiée au ministère de l’Education : « C’est le ministère qui a toujours en charge les affaires religieuses et du culte. C’est tout à fait normal que ce projet de création de ce grand prix soit mis sous tutelle de mon département », a répondu Abdoulaye Daouda Diallo, qui défendait son budget à l’Assemblée nationale.

Le député de la majorité Samba Diouldé Thiam a émis des réserves quant à l’opportunité d’une telle initiative. Intervenant au cours du débat général, il s’est opposé à l’institution d’un tel prix : « Je ne suis pas d’accord sur la création de ce grand prix pour le Coran. Si on le fait, on va devoir le faire pour la Bible, la Thora et d’autres. C’est vraiment ouvrir la boite de Pandore. Il faut faire attention », a prévenu le parlementaire.

Les commentaires sont fermés.