Modern technology gives us many things.

Le général Babacar Gaye arrive dans un pays en pleine crise.

général babacar gayeLe représentant spécial du secrétaire général des Nations unies en République centrafricaine et chef du Bureau intégré des Nations unies pour la consolidation de la paix en Centrafrique (BINUCA), le général sénégalais Babacar Gaye, est arrivé mardi à Bangui, où il devrait très vite se mettre au travail, en prenant rapidement contact avec les acteurs de la crise dans ce pays, annonce un communiqué paru mercredi.

Nommé à ce poste le 12 juin dernier, le général Gaye y a été « accueilli par la représentante spéciale adjointe du Secrétaire général des Nations unies en République centrafricaine, coordonnatrice humanitaire et de développement et représentante résidente du Programme des Nations unies pour le développement (PNUD), Mme Kaarina Immonen ».

Etaient aussi venus à l’accueil le directeur de cabinet du représentant spécial, Baboucarr Jagne, et des représentants du système des Nations unies.

Le communiqué souligne que « le chef du BINUCA s’est dit honoré d’être en Centrafrique à un moment crucial pour ce pays ».

« Je compte rencontrer dans les prochains jours l’ensemble de la classe politique, de la société civile et des représentants des partenaires de la République centrafricaine. J’ai également l’intention de prendre contact avec les autorités des pays voisins et les partenaires régionaux et internationaux », a-t-il déclaré à son arrivée.

Le texte note que « le chef du BINUCA a aussi souligné que les Nations unies ont identifié quatre axes d’intervention prioritaires en République centrafricaine, à savoir la restauration de la sécurité dans l’ensemble du territoire, le respect des droits de l’homme, l’assistance humanitaire, ainsi que la relance du dialogue politique ».

Il a renouvelé « l’engagement du BINUCA et de l’équipe pays des Nations unies à poursuivre l’assistance nécessaire au peuple centrafricain, afin de mettre en œuvre ces priorités et ainsi construire les bases d’une stabilité durable+ ».

« Avant sa nomination, le 12 juin 2013, le général Gaye était conseiller militaire du Département des opérations de maintien de la paix, au siège de l’ONU à New York, mandat durant lequel il a été temporairement déployé en tant qu’observateur militaire en chef et chef de mission auprès de la Mission de supervision des Nations unies en Syrie, à un moment critique de sa transition », rappelle le communiqué.

« Auparavant, le chef du BINUCA a assumé le commandement de la Force de la Mission de l’Organisation des Nations unies pour la stabilisation en République démocratique du Congo (MONUSCO), qui a succédé à la Mission de l’Organisation des Nations unies en République démocratique du Congo (MONUC). Il a également participé à plusieurs opérations de maintien de la paix, notamment au Liban et en Iraq », rappelle le texte.

Les commentaires sont fermés.