Modern technology gives us many things.

Le FMI donne raison à Amadou Ba sur le taux de croissance mais…

Une mission du Fonds monétaire international (FMI) qui a séjourné au Sénégal, du 16 au 30 avril 2014, dans le cadre de la septième revue de l’accord triennal au titre de l’Instrument de soutien à la politique économique (ISPE) a confirmé le taux de croissance de 3,5% avancé par le ministre de l’Economie et des Finances, Amadou Ba. Une polémique avait eu lieu sur le réel taux de croissance du Sénégal quand l’Agence nationale de la Statistique et de la Démographie avait estimé le taux de croissance du PIB à 2,4%.

Mais le FMI souligne qu’avec ce taux de 3,5%, l’économie Sénégalaise ne se porte pas bien : « Les premières estimations des autorités suggèrent que la croissance du PIB a été plus faible que prévu en 2013 (environ 3,5 % au lieu de 4 % attendu). Ce résultat reflète de faibles niveaux de production dans le secteur agricole mais également des difficultés dans l’industrie et les industries extractives. L’inflation s’est établie à 0,7% en moyenne en 2013, dans un contexte marqué par la détente des cours sur le marché international des matières premières agricoles. Le déficit du compte extérieur courant s’est, pour sa part, détérioré se situant à environ 10 % du PIB, sous l’effet notamment d’une baisse importante des cours de l’or… » souligne le rapport du FMI.

Donc Amadou Ba doit faire encore quelques efforts…

A.M.Dramé.xibaaru.com

Les commentaires sont fermés.