Modern technology gives us many things.

Le directeur de l’ADIE décèle un trafic de papiers administratifs par des fonctionnaires

dg adieLe Directeur général de l’Agence de l’informatique de l’Etat, Khassoum Wone, a déclaré avoir décelé des trafics de papiers administratifs dans les dossiers fournis par certains fonctionnaires dont le salaire du mois de décembre n’a pas été viré en banque, suite à l’audit physique et biométrique des agents de l’Etat.

‘’Je soupçonne qu’il y ait un trafic de faux papiers. Je le confirme et je signale qu’il faudrait qu’on fasse attention parce que si un agent nous présente un papier qui n’est pas la certification réelle du chef de service, là il est dans du faux et usage de faux’’ a-t-il déclaré.

M. Wone s’exprimait lors d’un entretien avec des journalistes au troisième jour des travaux de réception par des commission des pièces justifiant le statut de 12.221 agents dont les salaires ont été mis en billettage après les deux premières phases de l’audit.

Des milliers de fonctionnaires accourent depuis au siège de l’ADIE, situé au Technôple à l’entrée de la ville de Pikine, pour justifier leur statut pour y faire valoir leurs droits.

‘’Des fois, nous avons des papiers administratifs originaux datés de 2006, mais quand nous les observons, nous sentons que ce sont des papiers tout neuf. C’est un cas que nous sommes en train de voir de plus en plus’’, a expliqué le directeur de l’ADIE.

‘’C’est pourquoi, je tiens à attirer l’attention de tout le monde sur le délit de faux et usage de faux qui s’attache à ce genre d’attitudes’’, a-t-il signalé.

Le rush constaté ce jour n’aurait pas lieu si les concernés avaient pris leurs dispositions à temps opportun, a estimé M. Wone. ‘’Parce que ce sont 12.000 agents que nous n’avions pas vus lors des phases d’audit’’, a-t-il indiqué.

‘’Je commence de plus en plus à soupçonner cette affaire de trafic de papiers’’, a-t-il réitéré, sans donner de plus de détail, se contentant de ‘’mettre en garde les fonctionnaires détenteurs de faux papiers sur les conséquences que de tels actes auront’’.

 

Les commentaires sont fermés.