Modern technology gives us many things.

Le conseil d’administration de la Banque Mondiale approuve des financements pour l’éducation au Sénégal

écolière abidjanLe conseil d’administration de la Banque mondiale (BM) a récemment approuvé un financement composé d’un crédit de 10 milliards et de deux dons d’un montant global de 25,5 milliards de francs CFA, au profit de l’enseignement des sciences dans les lycées et l’éducation de base, a-t-on appris de son bureau à Dakar.

Il s’agit d’abord d’un financement de 20 millions de dollars, soit 10 milliards de FCA, de l’Association internationale de développement (AID), l’organe de la BM censée aider les pays les plus pauvres du monde.

A cela s’ajoutent “deux dons administrés par la Banque mondiale pour le compte du Partenariat mondial pour l’éducation pour 46,9 millions de dollars, environ 24 milliards de francs CFA, et du Fonds multidonateurs pour le renforcement des capacités dans l’éducation de 2,8 millions de dollars, environ 1,5 milliard de francs CFA”.

Ce financement est destiné au Projet d’amélioration de la qualité et de l’équité de l’éducation de base (PAQEEB) et servira à renforcer la qualité des apprentissages dans l’enseignement de base, selon le communiqué.

Il servira aussi à accroître l’accès aux séries scientifiques dans l’enseignement secondaire, tout en améliorant globalement l’équité dans l’accès à l’éducation de base.

“Le Sénégal est profondément engagé dans la voie de l’éducation, et il a obtenu des résultats considérables, mais il reste beaucoup à faire”, affirme, dans le texte, Vera Songwe, directrice des opérations de la BM au Sénégal.

De l’avis d’Atou Seck, le chargé du PAQEEB à la BM cité dans le texte, ce “projet portera sur les facteurs qui peuvent contribuer à améliorer les résultats des apprentissages” dans les cycles scolaires concernés.

“Au terme des quatre années de mise en œuvre du PAQEEB, le Sénégal devrait connaitre une nette amélioration des résultats d’apprentissage pour les élèves de l’enseignement primaire”, explique le communiqué.

Il indique que ce projet “devra aussi permettre l’amélioration de la transition vers les filières scientifiques, du collège au secondaire”.

“Cent ‘daara’ (écoles coraniques) vont bénéficier du financement du PAQEEB, qui va leur offrir des ressources pour financer la réhabilitation de l’infrastructure, les frais d’enseignants de français supplémentaires, le matériel didactique et les primes de motivation pour les maîtres coraniques”, explique-t-on de même source

Les commentaires sont fermés.