Modern technology gives us many things.

Le CEMGA a remis le drapeau au 10e contingent sénégalais en partance pour le Darfour

Le général Mamadou Sow, chef d’état-major général des armées (CEMGA), a procédé mardi à Thiès (ouest) à la traditionnelle remise du drapeau au 10e contingent des troupes sénégalaises participant à la mission hybride des Nations unies et de l’Union africaine au Soudan, a constaté le correspondant de l’APS.

général sowLe drapeau a été remis au lieutenant-colonel Ndiagne Diouf, commandant de ce contingent comprenant 800 hommes, des soldats et des gendarmes.

Le général Sow a invité les troupes à suivre l’exemple de leurs prédécesseurs qui ont participé à plusieurs missions de maintien de la paix, dans plusieurs parties du monde, « dans la discipline, la rigueur et le professionnalisme reconnu à l’armée sénégalaise ».

Le 10e contingent sénégalais de la mission hybride des Nations unies et de l’Union africaine au Soudan doivent user de leur « professionnalisme » pour assurer le « retour à la stabilité dans cette zone de conflits armés », a-t-il dit.

« Les troupes sénégalaises doivent s’armer de vigilance », afin d’arriver à « une victoire sur la violence et le chaos » dans ce pays, a-t-il ajouté, précisant qu’elles doivent accomplir leur mission en restant dans les « limites prescrites » dans leur mandat et en veillant au « respect du droit humanitaire ». Elles doivent aussi « suivre l’éthique et la bonne conduite du soldat onusien ».

Le chef d’état-major général des armées a aussi recommandé la « discipline » et le « courage » aux soldats et gendarmes. Aussi les a-t-il exhortés à « faire de sorte que l’emblème sacré de la nation sénégalaise flotte avec fierté au vent des théâtres d’opération » du Soudan. Les éléments du 10e contingent sénégalais doivent « être de dignes ambassadeurs de la paix » au Soudan, selon le général Sow.

Le Sénégal apporte une « contribution remarquable à la paix et à la fraternité dans plusieurs pays, depuis plus de 50 ans, avec l’appui de ses partenaires en Afrique et en France, grâce à une bonne formation aux opérations de maintien de la paix », a-t-il souligné.

Il a invité les 800 hommes du contingent à toujours faire honneur à la devise des armées sénégalaises : « On nous tue, mais on ne nous déshonore pas ».

Des officiers de l’armée sénégalais et des représentants de l’administration territoriale ont pris part à la cérémonie de remise du drapeau.

Les commentaires sont fermés.