Modern technology gives us many things.

Le balantacounda intronise Abdoulaye Baldé.

baldé balanteLe Président de l’Union Centriste du Sénégal (UCS) Abdoulaye Baldé
continue  sa tournée dans les coins et recoins du pays. Ce weekend il
était dans le balantacounda (Sédhiou) à la conquête d’un électorat en
vue des prochaines échéances. Baldé se veut claire « je ne laisserais
jamais ma base à personne » a-t-il lancé à ses militants. Sa
détermination et son ambition politique se lisent dans ses propos.
Baldé veut contrôler toutes les collectivités locales de la Casamance
et le maximum dans le reste du pays et pour cela il dit avoir besoin
de toutes les énergies pour aller à l’assaut des suffrages.
baldé marabout kaourC’est ainsi que de Ziguinchor à Simbandy Balante en passant par
Adéane, Kaour, Goudomp et Birkama il a été accueilli comme un
Président.  Il a allié visite de proximité chez des marabouts ou des
notabilités influentes et des rencontres publiques. Son message n’a
pas varié, son objectif est de devenir le 5ème président du Sénégal,
« yes we can » a-t-il dit. Comme aiment à le rappeler ses partisans, le
chiffre 5 lui porte bonheur ; il est le 5ème Maire de Ziguinchor, son
nom de famille compte 5 lettres, la permanence de son parti est au
5ème étage d’un immeuble à Dakar et veut devenir le 5ème locataire du
palais de l’Avenue Roume.  L’accueil royal qui lui été réservée a dopé
Baldé et ses partisans qui ont décidé de maintenir le cap jusqu’aux
locales.

baldé balante 1Les enfants, les adultes hommes et femmes, les jeunes et même
les responsables d’autres partis politiques, personne n’a résisté au
vent centriste qui a soufflé dans le balantacounda. Les manjacques,
les diola, les peuls, les balantes, les baïnoucks,  bref toutes
ethnies confondues ont semblé dire à Baldé comme le font les
mandingues« itaa mouroo, itaa souboo »  (à toi le couteau et la
viande, coupe où tu voudras), il a même était reçu à la place mythique
de Birkama une des capitales des Baïnouck du Sénégal, de la Gambie et
de la Guinée Bissau. Ici, ce n’est pas n’importe qui qu’on y reçoit.
La plupart des personnes accueillies à cette place appelée « place
Léopold Sédar Senghor » ont obtenu ce qu’elles voulaient y compris
Senghor lui-même. Des femmes assises à même le sol, les pieds tendus
comme le font les femmes casamançaises quand elles veulent faire une
prière importante pour quelqu’un ou pour obtenir quelque chose. Les
jeunes aussi n’ont pas voulu être en marge de cet élan de sympathie
qui accompagne le Maire de Ziguinchor, ils ont organisé des tournois à
son nom et Baldé était là aussi. Ce fut un weekend chargé pour le
président de l’UCS qui se « dit déterminé à être aux côtés des
populations pour les aider à sortir des difficultés qu’elles vivent en
ce moment à cause de la mauvaise politique socioéconomique du régime
en place ».
Mamadou Lamine Badiane/
Bignona.xibaaru.com

Les commentaires sont fermés.