Modern technology gives us many things.

L’avenir de l’Afrique est ‘’rayonnant » et ‘’positif », selon Alassane Ouattara

ado portrait ‘’L’avenir de l’Afrique est rayonnant et positif’’, a estimé vendredi à Yokohama au Japon, le Chef de l’Etat ivoirien, Alassane Ouattara à la tribune d’un panel de haut niveau, organisé par l’Agence Japonaise pour le développement de l’Afrique (JICA) autour du thème, ‘’Développement inclusif et dynamique de l’Afrique’’.


Selon M. Ouattara qui a co-animé ce panel en compagnie de son homologue sénégalais, Macky Sall et Premier Ministre Ethiopien, Haïlé Mariam Desalegn, par ailleurs Président en exercice de l’Union Africaine, l’Afrique est en plein développement avec des taux de croissance importants.

Ce panel de haut niveau s’est tenu en marge de la cinquième Conférence internationale de Tokyo sur le développement de l’Afrique (TICAD 5) dont la cérémonie d’ouverture est prévue samedi à Yokohama, la deuxième grande ville du Japon après Tokyo.

‘’ Pour parvenir à cette croissance et au développement, il convient d’augmenter le commerce intra-africain qui ne
représente que 15% », a expliqué Alassane Ouattara, rappelant à cette occasion avec satisfaction, que le taux de croissance de la Côte d’Ivoire a atteint près de 10% en 2012.

Parlant de la promotion des jeunes et des femmes, le Président Ouattara a soutenu que les pays africains ne connaitront de paix et de stabilité durables que si le rôle et la place des jeunes et des femmes sont traduits en actes concrets. Il préconise d’aller au-delà des textes et des professions de foi de bonne volonté.

Le Chef de l’Etat, Alassane Ouattara a dans cette perspective invité le gouvernement Japonais et le secteur privé Japonais, à s’intéresser davantage aux grands projets de l’Afrique notamment en matière d’eau, d’électricité, de santé et d’infrastructures.

Soutenant que le secteur privé, de façon globale, est le meilleur moteur de la croissance, le Président Ouattara a dénoncé que le rôle du secteur public en Afrique ait été dévoyé en raison des questions de mal gouvernance et de corruption.

La 5ème édition de la TICAD se tiendra du 1er au 3 juin avec pour thème ‘’main dans la main avec une Afrique plus dynamique, transformation pour une croissance de qualité ‘’. Elle ambitionne d’apporter des réponses appropriées aux défis de l’Afrique dont notamment la transformation de la croissance économique africaine en croissance de qualité.

Lancée par le Japon en 1993, la TICAD se tient tous les cinq ans. Elle œuvre à promouvoir le dialogue sur les défis de l’Afrique entre les dirigeants africains et leurs partenaires.

Devenue le principal cadre mondiale de coordination des efforts et programmes visant le développement de l’Afrique, la TICAD 5 va permettre aux pays africains de mobiliser d’importantes ressources financières pour leur développement.

La conférence de Tokyo cible deux principaux objectifs, à sa voir promouvoir le dialogue politique et mobiliser le soutien aux initiatives de développement conçues par les africains eux- mêmes. Des réunions ministérielles de suivi de la TICAD sont organisées chaque année dans un pays africain.

Le Japon initiateur de la conférence, annonce que, l’objectif du doublement de son Aide publique au développement (APD) à l’Afrique, à 1,8 milliard de dollars et le soutien au doublement des investissements directs du Japon en Afrique, à 3,4 milliards de dollars sont presque atteints.

Les commentaires sont fermés.