Modern technology gives us many things.

L’APR sur les traces de ABC en France et dans le monde

La nécessaire exigence d’occuper le terrain après le passage d’ABC en France

macky abc 3Hélas, l’histoire se répète.  A croire que  les responsables politiques de l’Alliance  Pour la République ne  se souviennent de l’existence du parti en France qu’une fois maître Alioune Badara Cissé soit passé pour rencontrer les militants.  Tenez-vous bien , en mars –avril 2013 quand ABC a répondu à l’invitation des militants de Marseille le 30 mars pour fêter l’an 1 de l’accession au pouvoir du Président Macky SALL, puis le  6 avril à Lyon où il a été invité pour animer une table ronde,  Mahmoud Saleh a été dépêché aussitôt pour passer sur les traces de l’ex Coordonnateur, et, déjà à l’époque nous avions les prémices des difficultés que traversent aujourd’hui le parti.

Après le passage de Monsieur Saleh, avions-nous noté des changements, avait-il apporté des propositions voire des solutions ? La réponse est non ! Les problèmes soulevés par les militants ont-ils eu un écho favorable ? Vu l’état actuel des choses nous pouvons fortement en douter. En effet le fossé n’a cessé de se creuser entre les militants de la diaspora et les responsables politiques qui deviennent injoignables, et pis, snobent outrageusement les militants.

Aujourd’hui encore « Bis Répétita » à la suite de la tournée  de ABC en France : à Paris, puis à Saint-Etienne pour répondre à l’invitation des ABCdaires , et ensuite Dijon où il a été honoré par la communauté sénégalaise et les autorités locales en passant par l’Espagne et l’Italie où il n’a pas pu respecter sa présence car le SEN a précipité sa décision de le destituer en bafouant les règles qui régissent le parti ; trois émissaires ont été dépêché pour sillonner toute la France à la rencontre des militants  afin de les calmer, signalons au passage que ces rencontres ont été stoppées au détriment des militants du sud, c’est vous dire que tout ceci n’est que poudre aux yeux.

En marge de cette tournée ils ont organisé le lancement prématuré du FAISE qui devait concerner toutes les femmes de la France, mais par faute d’organisation et de planification, seulement celles de l’Ile de France ont pu y assister. Ces déplacements, qui vont se solder par un meeting de clôture nous amènent à nous  poser des questions quant à son utilité et ses véritables raisons.

Quelles sont les véritables missions de ces émissaires dans un contexte peu encourageant où le timing ne leur permet pas d’aborder les vraies difficultés que rencontre le parti ? Doit-on toujours continuer dans le politiquement correct ? A l’heure où nous devons être au travail, pourquoi précipiter ces visites, faites à la hâte sans consulter les bases, pourquoi sommes-nous toujours dans les arrangements factices? Que se passera-t-il après leur passage?

Par ailleurs chers émissaires que cherchez-vous vraiment, qu’attendez-vous des militants suite à ces différentes rencontres? Cherchez-vous l’unité, le rassemblement, l’organisation et la structuration  tant attendus par les militants. Feriez-vous un compte rendu fidèle au Président de l’Alliance pour la République?

Sachez que le parti est sclérosé et qu’une tournée nationale ou même un meeting décrié par la majorité des militants ni feront rien.

Ayons le courage de notre engagement en affrontant la réalité pour le bien tant du parti et du Sénégal sachant qu’un parti structuré ne peut que servir de levier à l’action gouvernementale. Vous voulez vous rassurer et montrer au Président que le parti se porte bien ? Arrêtons la complaisance politique et réglons les véritables incohérences en osant poser un débat avec toutes les structures du parti car ce n’est qu’en assumant les choses avec courage et responsabilité que nous pourrons avancer et regarder dans la même direction.

Œuvrons pour l’unité au lieu de continuer à vouloir coûte que coûte la mise à mort d’un frère! La nécessité n’était pas de passer sur les pas de l’ex coordonnateur, mais de combattre avec force cette oligarchie que certains veulent exercer au sommet de l’état d’autant plus que  toute cette mobilisation va coûter au contribuable sénégalais.

Soyons justes, chers camarades à défaut de nous aimer, malgré toutes nos divergences nous avons au moins une chose en commun, c’est notre Sénégal, donc travaillons et montrons au peuple que nous sommes à la hauteur pour accomplir la mission  confiée.   Nous avons dit RUPTURE !  Pour donner un véritable sens à cela, bannissons certaines pratiques.

Monsieur le Président de l’Alliance Pour la République nous vous demandons solennellement de rassembler toute votre famille politique, soyez consensuel, pardonnez et retrouvez votre ami et frère parce que  vous êtes de la même famille avant d’aller chercher ailleurs.

Ce que certains  veulent vous servir, sachez que  cela ne reflète nullement la réalité. Et en tant que père de la Nation, votre rôle est de rassembler, d’être juste, équitable, et n’écoutez pas ceux qui vous disent le contraire, ABC aurait dû être à vos côtés pour les « 5ans de l’APR », car dans une famille on réunit tous ses membres pour souffler les bougies, donc oui il a manqué un membre non moins essentiel à cet anniversaire.

Sachez que nous ne sommes pas dans la critique politicienne, il s’avère que nous nous sommes engagés à vos côtés pour vous accompagner et que si nous nous sommes organisés, c’est pour prôner l’unité au sein de notre formation politique afin que vous puissiez vous retrouver avec votre ami et frère pour qu’enfin revienne notre enthousiasme d’avant le 25 mars 2012, et comme l’a dit un camarade, monsieur le Président « la solution est à votre portée ».

La Cellule Communication des ABCdaires.

Les commentaires sont fermés.