Modern technology gives us many things.

L’ancien ministre sénégalais des AE préconise des bases militaires panafricaines

gadio 3Le président de l’Institut panafricain de stratégie (IPS) et ancien ministre sénégalais des Affaires étrangères, Cheikh Tidiane Gadio, a émis vendredi l’idée de transformer les bases militaires étrangères installées en Afrique en bases panafricaines disposant de troupes d’élite dépendant du Conseil de Paix et de Sécurité de l’UA pour la planification de leurs interventions.


« Il est urgent de fédérer nos forces pour défendre le continent », a déclaré M. Gadio, invité de la rédaction de l’agence de presse africaine, ajoutant que la guerre au Mali a été « un puissant révélateur des lacunes » de l’Afrique en matière de défense.

« L’Afrique doit à ce propos remercier le Tchad pour avoir pris la décision d’aller combattre les jihadistes directement au front, au nord Mali », a dit le Président de l’Institut panafricain de stratégies, ajoutant que ce pays a « sauvé l’honneur de l’Afrique et atténué l’humiliation » causée par l’intervention rapide de la France sollicitée par Bamako.

Les questions de sécurité qui interpellent aujourd’hui l’Afrique reposent, selon M. Gadio, la pertinence de la proposition de Kwame Nkrumah qui avait demandé qu’on mutualise les potentialités africaines en matière de forces armées, de diplomatie et de commerce extérieur.

L’Afrique a fait 113 ans de tentatives d’unité depuis le premier appel panafricaniste de 1900 mais aujourd’hui force est de reconnaitre que le « bilan est mitigé », a fait remarquer l’ancien ministre sénégalais des Affaires étrangères, plaidant pour une accélération de la marche vers l’unité du continent.



Les commentaires sont fermés.