Modern technology gives us many things.

‘’L’Acte III de la décentralisation, c’est de la cacophonie’’ selon le PDS

acte 3Famara Sané se dit favorable au report des élections. Le secrétaire général adjoint de la fédération Pds de Bounkiling  semble être préoccupé par la mise en forme de l’acte 3 de la décentralisation. « Dans l’ensemble c’est une réforme porteuse de développement » souligne-t-il. Seulement faudrait-il que les initiateurs se donnent plus de temps « à corriger les incohérences  territoriales comme ils le disent » avant d’organiser les élections. « Ils sont pressés d’aller coûte que coûte aux élections sans pour autant achever le travail entrepris », dénonce-t-il, alors que « pour éviter une cacophonie »,  il faut tout mettre en ordre avant de se lancer dans cette aventure. « Pour cela il faut engager le dialogue, négocier une convergence de vue avec tous les acteurs politiques et partenaires techniques». Comme pour dire qu’il ne faut pas mettre les charrues avant les bœufs l’ex sénateur et Pcr de Bona qui se soucie des moyens des futures communes suggère un report des élections locales le temps de tout mettre en ordre. « Pourquoi aller aux élections d’abord et revenir demain pour continuer la réflexion ?», s’interroge ce libéral membre du comité directeur du Pds qui invite les réformistes à prendre leur courage à deux main. 

Famara Sané a fait cette déclaration en marge de la tournée de communication et de sensibilisation sur l’Acte 3. En effet Sédhiou qui a accueilli cette caravane ce jeudi, est la deuxième étape du déplacement dans la partie sud du pays. Cette caravane baptisée « acte 3 Bokk Naa Ci » et qui en est à sa deuxième phase a marqué sa présence dans la capitale du Pakao par  une randonnée à travers les ruelles de la ville, distributions des flyers, des casquettes, tee-shirts. Des artistes comédiens qui sont de la délégation ont  également joué leur partition à travers un  sketch qui extériorise le contenu des mutations majeures de cette réforme de la seconde alternance du Sénégal. Le forum organisé à la chambre des métiers reste un des temps fort du passage de plus d’une quarantaine de caravaniers à Sédhiou.

   « Communalisation intégrale, départementalisation, préservation des fonctions de gouverneur et d’assistant communautaire »

Celui-ci animé par des spécialistes de la décentralisation, du développement local et de l’aménagement du territoire est axé sur le schéma de la réforme ainsi que ses opportunités pour les territoires; l’état des lieux de la réforme ; les enjeux de la territorialisation des politiques publiques et les orientations majeures du Chef de l’Etat à travers la Réforme.

Des inquiétudes liées à l’avenir de la région ont été dissipées au cours des débats. « Le territoire administratif de la région ayant à sa tête un gouverneur reste intact », rassure le conférencier .Le porte-parole du Ministère de l’aménagement du territoire et des collectivités locales qui annonce la disparition de la collectivité régionale, souligne que  que celle-ci sera remplacé par le conseil départemental plus performant. Ainsi, en plus de la communalisation intégrale qui offre « une nouvelle opportunité dans la gestion de proximité des problèmes dans les communautés rurales », l’innovation majeure de l’acte 3 de la décentralisation est la départementalisation. « Le département, une réalité historique, sera un échelons de collectivité locale intermédiaire pour plus de cohérence et d’homogénéité socio culturelle et économique. Il sera un lieu d’opérationnalisation et de mise en œuvre des projets de terroir en fonction des spécificités de ces territoires avec la création d’unité de conservation de traitement et de transformation de produits locaux » .

Quant aux assistants communautaires leur emploi sera préservé. Mieux, ils auront droit à un meilleur  statut à travers la mise en place de la maison de l’Ascom informe le conférencier.

Ousmane DEMBA/Sédhiou.xibaaru.com

Les commentaires sont fermés.