Modern technology gives us many things.

La suppression des petits centimes fait craindre un bouleversement des prix

euros 2
Le Syndicat des Indépendants et des PME (SDI) « conteste fermement » l’affirmation selon laquelle la suppression des pièces de 1 et de 2 centimes n’aura aucun impact sur le commerce de détail, une mesure envisagée par le ministre des Finances Koen Geens.
Tout d’abord, la mise à jour des caisses enregistreuses nécessitera un investissement en temps et en argent. Par ailleurs, la loi sur les pratiques du marché impose d’afficher les prix exacts à payer par les consommateurs, ce que la technique de l’arrondissement symétrique rendra impossible vu que le prix réclamé ne sera plus l’identique de celui affiché, souligne le SDI qui craint « que la structure de prix soit bouleversée ».

Selon le syndicat d’indépendants, « beaucoup d’interrogations subsistent », notamment en ce qui concerne les paiements électroniques et les tickets qui devront mentionner – ou pas – le montant exact à côté du montant payé par le consommateur.

Néanmoins, le SDI salue « la diminution des coûts liée notamment à la moindre manipulation des pièces engendrant une meilleure gestion du temps et de la comptabilité » qu’entraînera la suppression des pièces de 1 et de 2 centimes. Il souligne enfin la diminution des frais bancaires liée à l’échange des pièces en question.

Les commentaires sont fermés.