Modern technology gives us many things.

La France a emprunté près de 10 milliards d’euros

euros 2La France a emprunté par ailleurs 727 millions d’euros d’obligations indexées sur l’inflation française à échéance 10 ans (juillet 2023) au taux de 0,60%.

La France a emprunté au total 9,965 milliards d’euros sur les marchés lors d’une opération de moyen et long termes jeudi dernier, a annoncé l’Agence France Trésor.

L’AFT, chargée de placer la dette française sur les marchés, a enregistré 148 millions d’euros d’offres non compétitives (ONC) à échéance 3 ans et 1,197 milliard à échéance 5 ans.

La France a également obtenu 102 millions d’euros d’ONC à échéance 10 ans pour des obligations indexées sur l’inflation française, ainsi que 51 millions à échéance 15 ans et 92 millions à échéance 30 ans pour des obligations indexées sur l’inflation européenne

Lors d’une émission obligataire, les investisseurs choisissent de prêter un montant à un certain taux. Ils peuvent proposer une somme supplémentaire sans mentionner de taux, un montant qu’ils prêteront après l’adjudication au taux moyen pondéré de celle-ci, dans le cadre d’une offre dite non compétitive (ONC).

Dans le détail, la France a emprunté 2,958 milliards d’euros à échéance 3 ans (février 2016), au taux de 0,42% contre 0,43% lors de la dernière opération similaire le 19 septembre et 5,277 milliards d’euros à échéance 5 ans (novembre 2018), au taux de 1,24% contre 1,23%, a précisé l’AFT chargée de placer la dette française sur le marché.

La France a emprunté par ailleurs 727 millions d’euros d’obligations indexées sur l’inflation française à échéance 10 ans (juillet 2023) au taux de 0,60%.

En outre, elle a levé 481 millions d’euros à échéance 15 ans (juillet 2027) et 522 millions d’euros à échéance 30 ans (juillet 2040) de titres indexés sur l’inflation européenne, aux taux respectifs de 0,97% contre 0,95% et 1,26% contre 1,07% lors de la dernière opération similaire le 19 septembre.

Les commentaires sont fermés.