Modern technology gives us many things.

La Fondation Konrad Adenauer lance une session de formation des journalistes

La Fondation Konrad Adenauer (FKA) a démarré ce lundi 24 novembre 2014 une session de formation à l’intention de l’Association des Journalistes en Régions Frontalières (AJRF). La cérémonie d’ouverture a été présidée par Samba Adolph Sidibé adjoint au préfet de Kédougou.
Ils sont une trentaine de journalistes des régions de Kédougou et Kolda à prendre part à cette session de formation portant sur le thème « Rôle des médias dans le développement local ». La cérémonie d’ouverture s’est déroulée en présence de M Sadio Dembélé,1er vice-président du conseil départemental de Kédougou, de M Arfan Lamine Diakhaby secrétaire municipal, par ailleurs représentant du maire de la commune de Kédougou, de M Aliou Sylla,2ème adjoint au maire de Kédougou.
A tour de rôle, ces différents acteurs ont salué à sa juste valeur l’organisation de cette session de formation.
« Nous remercions Mme Bocandé, chargée de programmes de la Fondation Konrad Adenauer pour le soutien constant qu’elle apporte aux élus locaux en terme de documentation sur la décentralisation » a souligné M Arfan Lamine Diakhaby secrétaire municipal, par ailleurs représentant du maire de la commune de Kédougou.
Revenant sur le thème de la formation qu’il juge plus que jamais central M Diakhaby dira : « Les medias sont des acteurs importants, des outils de veille de sensibilisation et de conscientisation des populations. Grâce aux médias, on peut être au courant de tout ce qui peut être facteur de développement, d’une localité, d’un pays. Cependant, un geste peut avoir des conséquences désastreuses sur le développement. Le journaliste doit prendre en bandoulière l’éthique et la déontologie dans l’exercice de sa fonction ».
Outiller les journalistes pour mieux informer les populations
«La presse est capable d’orienter le choix des citoyens. C’est pourquoi l’AJRF tente à nouveau cette expérience en collaboration avec la FKA pour réfléchir sur cette problématique mais aussi pour outiller les journalistes afin qu’ils aient de bonne informations à véhiculer aux populations qui en sentiront les effets. » Mahamadou Lamine Barro, président de l’AJRF.
Mme Ute Bocandé, adjointe au représentant résident de la Fondation Konrad Adenauer par ailleurs chargée des programmes a rappelé les lignes d’intervention de la FKA et les sessions antérieures organisées au profit des journalistes qu’elle considère comme des relais, les multiplicateurs les plus importants dans la motivation et la mobilisation des populations dans le développement local ».
prendre l’attache des journalistes pour rendre visibles les…
Le représentant de l’Etat a salué l’implication des journalistes de Kédougou dans la lutte contre l’épidémie à virus Ebola car ils ont su donner de bonnes informations afin que les gens aient la sérénité au sein de leurs familles.
« Avec un petit effort, nous pouvons avoir des collectivités locales viables si les élus prennent l’attache des journalistes. Si ces acteurs ne sont pas à la hauteur leurs réalisations ne seront pas visibles » a indiqué M Samba Adolph Sidibé adjoint au préfet de Kédougou.
Il s’est également réjoui du choix porté sur Kédougou avant de réitérer la disponibilité de l’autorité administrative pour accompagner les différents acteurs du développement local .
Cette session de formation prend fin ce mardi 25 novembre 2014.
Adama Diaby à Kédougou pour xibaaru.com

Les commentaires sont fermés.