Modern technology gives us many things.

La femme de Macky distribue des enveloppes de 40.000 CFA à 1250 nécessiteux

marième faye sallAlioune Fall Sall, Administrateur général de la Fondation servir le Sénégal : « Tout le monde est servi par la Fondation sans discrimination partisane »,

L’administrateur général de la Fondation servir le Sénégal, Alioune Fall Sall a effectué, ce vendredi, une visite au site de la dite fondation, à Colobane, envahi par une foule nombreuse venue de tous les coins de Dakar et au-delà, pour s’enquérir du déroulement des opérations d’attribution des appuis sociaux de Tabaski en faveur des populations défavorisées. « Je suis venu visiter ce site où des collaborateurs s’investissent dans le cadre d’une solidarité nécessaire pour faire entendre une voix autorisée, dire merci et encourager ces jeunes qui sont des bénévoles et qui se donnent pour une cause noble sous les bons soins de la Première Dame », a déclaré Alioune Fall Sall. Et c’est pour préciser ensuite, qu’il s’agit là, d’une opération d’appui social à une catégorie de personnes qui sont vraiment dans le besoin et qui se font enregistrer sur demande.

Selon M. Sall, jusqu’à ce jour, près de 6200 demandes sont exploitées et ce n’est pas encore fini. « Mais cela ne veut pas dire satisfaites », s’empresse-t-il de préciser. Et d’ajouter : « 1250 demandes sont satisfaites ».

alioune fall sallL’administrateur général de la Fondation de la Première Dame a également précisé qu’il s’agit, certes, d’appuis sociaux de Tabaski, ce qui laisserait entendre qu’il s’agit de donner des moutons, mais tel n’est pas le cas. « Il n’y a pas de moutons. Nous avons pensé que c’est édifiant de partir de la disponibilité financière pour appuyer les populations qui sont dans le besoin et qui ont formulé officiellement des demandes déposées au niveau du siège au quartier de Colobane ou au bureau annexe du Palais. Il s’agit d’une enveloppe de 40 000 FCfa donné à toutes les personnes qui ont fait des demandes. Aussi, selon les situations, certaines personnes bénéficient d’une aide de 20 à 25 000 FCfa. »

Aux personnes qui ne seraient tentées de ne pas respecter les normes des opérations d’attribution des appuis sociaux, M. Sall souligne : « Demander c’est tellement délicat que, quand une personne demande, c’est parce qu’elle est vraiment dans le besoin. Nous faisons confiance à la bonne foi du demandeur. » Et, « l’opération, qui n’est pas seulement circonscrite à la Tabaski, (cela se fait également à Noël, Pâque, etc.) se poursuit tant qu’il y a le financement ; mais cela ne veut pas dire qu’il y a de l’argent en stock. La Fondation ne demande pas, elle ne reçoit pas d’aide conditionnelle. Aucun Franc des ressources publiques n’est entré dans la Fondation. Seule une infime partie d’environ 2% sont reçues  de personnes de bonne volonté », précise-t-il. « Tout le monde est servi par la Fondation servir le Sénégal sans discrimination partisane », souligne l’administrateur général.

Balthazar xibaaru.com

Les commentaires sont fermés.