Modern technology gives us many things.

La Cojer démonte Idrissa Seck

Idrissa Seck dira bientôt que Macky Sall est responsable des changements climatiques au Sénégal, en Afrique et dans le monde. Cette cécité l’a conduit à soutenir, éhontément,  que lamigration clandestine tire sa source de la mauvaise gouvernance  du Président  de la République son Excellence Monsieur Macky Sall. Le ridicule ne tue pas vraiment au Sénégal . Monsieur Seck  vient , ainsi, de donner  les preuves incontestables de son manque de discernement, de  son incapacité à aborder des questions  de l’heure et de  son ignorance  crasse des contextes ainsi qu’il le montre nettement dans son Communiqué  en date du 17 août 2018. Tout se passe comme si l’immigration clandestine a commencé en 2012.  L’homme Idy n’est-il pas pourchassé par une détresse psychologique? Les citoyens sénégalais gardent en mémoire  la désolation des familles entre 2006 et 2011 lorsque ce phénomène a atteint des propositions jamais égalées avec beaucoup de jeunes perdus dans le ventre de l’Atlantique . Cette problématique si lancinante a fini par toucher bon nombre de pays d’Afrique et du monde . Pour venir à bout de ce phénomène, le  Président de la République  Macky Sall a pris des mesures on ne peut plus hardies à savoir:
-une politique volontariste de développement de l’agriculture
– un appui conséquent aux secteurs de la pêche et de l’élevage
– l’impulsion d’une nouvelle dynamique de correction des disparités avec les bourses de sécurité familiale
-le PUDC, le PUMA et, récemment, la Délégation à l’entreprenariat rapide( DER) .
Les résultats de toutes ces initiatives se passent de commentaires. Des dizaines de milliers de jeunes sénégalais tentés par l’immigration irrégulière  ont décidé,  aujourd’hui,  de rester au bercail  pour mettre à profit les immenses opportunités qui leur sont offertes. Beaucoup d’entre  eux sont revenus au pays pour investir dans plusieurs secteurs porteurs , sachant qu’ils bénéficient d’un nouvel environnement stimulant.
Pendant ce temps, Monsieur Seck se perd  en conjecture. Il est , peut-être, il reste ensorcelé par les belles  réalisations du régime marron-beige au point de  crier merveille ! Les inaugurations et des poses de première pierre l’énervent plutôt .
Ministre D’Etat, Directeur de cabinet et Premier ministre de 2000 à 2004, ayant tous les pouvoirs, de quel titre de gloire significatif peut –il s’enorgueillir ? Monsieur Seck est plutot  adepte d’une conception jouissive et ludique du pouvoir ; il est un goulu du pouvoir personnel. Il a toujours utilisé l’appareil d’Etat pour des règlements de compte et pour d’autres buts similaires qui tournent toujours autour de sa propre personne. Ce narcissisme sous fond de mégalomanie le met , ainsi,  dans un état permanent de recherche de la «Une» des journaux. C’est cette quête qui l’a perdu dans l’étonnante sortie révisionniste sur «Bakka» et «Makka»  et tout ce qui s’ensuivait comme commentaires. Cette quête maladive explique également qu’il verse dans le délire arrogant et méprisant contre des couches entières des sénégalais. Les bénéficiaires des financements de la Der, les acquéreurs d’appartements à Diamniadio et les habitants des HLM apprécieront le mépris que Monsieur Seck a affiché à leur égard. L’incurie, pour un homme politique, ne peut être plus grave. Mais, qu’il sache qu’on ne peut pas arrêter  “Cargo PSE”  qui mène le pays vers les rivages de l’émergence avec des papotages et autres papillotages !
 La COJER NATIONALE

Les commentaires sont fermés.