Modern technology gives us many things.

La Banque mondiale se met en régime : elle supprime plusieurs postes

La Banque internationale pour la reconstruction et le développement appelée banque mondiale, entame une cure de rigueur avec la réduction drastique de son personnel, mais aussi des annulations de plusieurs offres d’emplois.
Dans les détails du message interne de son président obtenu par la presse, hier, l’institution de Bretton Woods va procéder, d’ici 2017, à la suppression de quelques 500 postes de départements administratifs. Elle informe aussi sur les annulations de 70 offres d’emplois déjà mis à concours sur le marché. La première phase va concerner 250 postes, essentiellement techniques, apprend-on. Cette opération s’inscrit dans le cadre d’un vaste plan d’économies et de restructuration interne.
Jim Yong Kim précise dans le document : « après plusieurs mois d’analyses de nos orientations commerciales et de nos priorités (…), nous avons décidé d’une réduction nette de 250 postes. »
Mais en même temps, le président de la Banque mondiale indique la création de 250 à 300 nouveaux postes dans leurs bureaux de Madras, en Inde, pour répondre « aux besoins commerciaux ».
La Banque mondiale, avec ses 188 états membres, s’est engagée à réduire ses dépenses de 400 millions de dollars dans les trois prochaines années sur un budget annuel de 5 milliards de dollars.
Cette décision sur le personnel, après les autres mesures d’économies ayant portés sur les frais de parking et de déplacements, va aider la Banque à mieux « accomplir » ses devoirs, et d’atteindre ses objectifs notamment l’éradication de l’extrême pauvreté dans le monde d’ici 2030, a expliqué son président.
A noter que la Banque mondiale emploie 9.000 personnes à travers le monde, dont les deux tiers sont basés au siège de l’institution à Washington.
Tambadiang pour xibaaru.com

Les commentaires sont fermés.