Modern technology gives us many things.

La banlieue de Conakry sous haute surveillance

La banlieue de Conakry sous la hantise de violences après la confirmation des résultats des législatives       

 manif conakry

La banlieue de Conakry, placée sous haute surveillance sécuritaire, est sous la hantise des violences au lendemain de la publication des résultats définitifs des législatives du 28 septembre dernier par la Cour suprême de Guinée, a constaté APA sur place.

De la Cimenterie en haute banlieue de Conakry jusqu’à Hamdallaye en passant par la route Le Prince, les activités économiques sont complètement paralysées, ainsi que la circulation routière.

Aucune violence n’a été enregistrée sur l’axe Hamdallaye-Bambéto-Coza pour l’instant, encore moins d’affrontements entre jeunes et policiers, selon plusieurs habitants, mais les populations sont inquiètes.

« Les marchés ont fermé, les écoles aussi, la circulation routière est paralysée. Les familles sont regroupées devant leur concession, les jeunes sont attroupés au dehors », a confié un habitant.
« De la Cimenterie jusqu’au quartier Kaporo-Rails, j’ai constaté le déploiement des forces de l’ordre au niveau de chaque carrefour. Aucune violence mais l’angoisse est visible », a dit un autre.

Les populations sont terrées dans les quartiers en attendant la consigne des leaders de l’opposition qui doivent tirer les leçons des récentes législatives et définir l’attitude à tenir.

Des violences meurtrières ont éclaté en Guinée faisant plus de cinquante morts depuis 2011 ainsi que des dégâts matériels et des blessés parmi les civils et les forces de l’ordre.

 

Les commentaires sont fermés.