L’investiture de Moussa Sabaly à la députation, fait polémique intense à Médina Yoro Foulah. Dans ce nouveau département qui n’a ni goudron ni eau potable encore moins une électricité suffisante et continue, ce sont six maires qui disent déçus du choix porté sur la personne de l’actuel président du conseil département. A en croire Kalidou Sy porte-parole des contestataires, il s’agit là d’une forfaiture à l’endroit des populations de Médina Yoro Foulah(MYF). Le maire de la commune de MYF précise que l’investiture de Moussa Sabaly montre que le sommet du parti APR n’a aucune considération pour l’ensemble des populations de tout un département. La pomme à la gorge, Kalidou Sy et compagnie déplorent le cumul de fonctions que fait office l’actuel patron du département, qui en dehors de cette casquette, est le conseiller économique, social et environnemental, et aussi président de la fédération nationale des cotonculteurs. Ainsi aux yeux de ces détracteurs, un lobbying est à la tête du parti où tous les jeux se font et se défont contre les véritables militants convaincus. Justement ces maires et leurs militants disent ne pas comprendre que Moussa Sabaly qu’ils qualifient de « transhumant » soit le seul à bénéficier de toutes les largesses du président. Le député sortant Inthiou Boiro lui, parte de surprise mortelle, et affirme que le BBY de MYF a reçu un coup de poignard sur le dos.  Le mouvement des femmes apéristes, par la voix de madame Coumba Ndiaye, condamne avec la dernière énergie cette investiture. A l’arrivée, ces responsables disent être dans l’impossibilité de contenir la colère des militants qui décident d’aller voir ailleurs.

ELHADJI MAEL COLY

PARTAGER