Modern technology gives us many things.

Kolda: La jeunesse de l’UCS plaide pour la rationalisation des partis politiques

” Plus de deux cent quatre vingt quinze partis politiques au Sénégal, c’est beaucoup et énorme”, a constaté la jeunesse de l’Union des Centristes du Sénégal(UCS). Face a ce grand nombre, Me Pape Mamaille Diockou évoque la possibilité de rationaliser les partis politiques. Me Diockou pense que le parrainage ne peut pas être la voie à emprunter pour rationaliser ces partis.

Le patron de la jeunesse de l’UCS préconise la voie de la rationalisation par l’application de la loi sur les partis politiques dans leurs droits et devoirs. La jeunesse de l’UCS voit cette application de la loi dans sa globalité et dans toute sa rigueur, comme un moyen apte à rationaliser les partis politiques. Justement a cette question, l’application de la loi sur le parrainage doit être précédée par un dialogue consensuel entre les différents acteurs politiques y compris la société civile, selon le patron des jeunes du parti d’Abdoulaye Baldé.

A voir de plus prés, les camarades du maire du maire de Ziguinchor semblent mettre les bouchées doubles en direction de 2019. Dans cette zone du Balantacounda où Me Diockou est  le parrain de plusieurs manifestations, une jeunesse acquise a sa cause. Me Pape Mamaille Diockou se dit toujours prêt à accompagner cette jeunesse tant que le besoin se manifeste. De Samine à Goudomp, le président national des jeunes de l’UCS fait la fierté des populations. Et dans la commune d’Adéane son fief, la localité est un bastion à conserver et à intensifier. Ici, beaucoup d’actions sont toujours menées par l’UCS au grand bonheur des populations locales.

ELHADJI MAEL COLY

Les commentaires sont fermés.