Justice

Inculpé depuis le 7 mars 2017 pour détournement de deniers publics le maire de Dakar a, donc, «la légitimité à se présenter à des élections. Khalifa Sall jouit encore ses droits civiques et politiques». C’est selon l’As de ce mardi, l’avis du ministre de la Justice et Garde des Sceaux, qui défendait hier, à l’Assemblée nationale le projet de loi portant création, organisation et fonctionnement de tribunaux de commerce et de chambres commerciales d’appel. « Je ne veux pas commenter des dossiers qui sont en cours mais il va de soi que tous les Sénégalais ont des droits. Je voudrais préciser que lorsque vous n’avez pas été condamné par une décision de justice définitive, vous avez tous vos droits », a indiqué Sidiki Kaba.

Toutefois, le ministre de la Justice s’est gardé de répondre à l’interpellation du député Hélène Tine qui voulait savoir si la tête de liste de la coalition Manko Taxawu Senegaal peut, donc, faire le tour du Sénégal pour battre campagne d’autant qu’il jouit de ses droits civiques et politiques. Le vice-président du groupe parlementaire de la majorité, Pape Birahim Touré qui est venu à la rescousse du ministre l’a invité à ne pas répondre, qualifiant cela à des propos politiques, en cette période de pré-campagne.

 

 

 

Igfm

PARTAGER