Modern technology gives us many things.

Kédougou : Samba Sidibé, poignarde Guirassy et accuse Macalou de percevoir un salaire indu

samba sidibé kédougouTitulaire d’une maitrise en sciences économique, d’un diplôme d’Etudes Spécialisées en audit financier et comptable et d’un DEA en  sciences de gestion, actuellement consultant  en appui conseil aux programmes  et spécialiste dans l’élaboration de politiques économiques, enfant de Kédougou, M Samba Sidibé est monté au créneau pour décliner sa vision par rapport à certains sujets qui freinent le développement de sa région.

La ville de Kédougou a grandi du point de vue espace, grandi du point de vue démographique mais aussi grandi du point de vue problèmes. L’économiste Samba Sidibé, porte  un doigt accusateur sur  les hommes politiques qui n’ont pas été capables de conduire les destinées de cette belle région dans la bonne direction.

« Depuis 2009, je me disais que la région de Kédougou était exposée à de grandes mutations. Si on n’anticipe pas, on va les subir ces mutations .C’est ce qui se passe actuellement avec l’exploitation minière qui se développe. Il y a un flux démographique extraordinaire.

Dans le cadre de la CEDEAO, les textes sont très clairs là-dessus, il  y a une liberté de circulation des personnes et des biens. On ne peut pas interdire à un nigérien, un burkinabé ou à un malien de venir s’installer à Kédougou. Mais ces migrations charrient d’autres problèmes. Il y a une pression sur les ressources, un problème de sécurité, la prolifération du VIH/Sida… Nous observons des agressions que nous  ne connaissions pas auparavant. Ce sont des phénomènes directement liés à l’exploitation de l’or. »

Conseil régional, Macalou perçoit des salaires indus

« Avec ce nous avons vu avec la gestion de Mamadou Macalou et celle de Guirassy ont été catastrophiques. Si Macalou dit qu’il veut rempiler c’est une insulte pour la population de Kédougou. Ce monsieur est placé à la tête d’une institution chargé de booster le développement local. Ce monsieur prend ses bagages et s’installe à Paris. Il ne revient à Kédougou que pour prendre son salaire. C’est vraiment scandaleux. Macalou devrait même être poursuivi pour perception de revenus indus. Le salaire c’est la rémunération du travail ; Celui qui ne travaille pas a –t-il droit à un salaire ? Je dis que l’administration est complice. La population devrait dénoncer et l’administration aurait pu arrêter ça ».

Attention, aux élections locales, évitons les erreurs de 2009 

« Deux facteurs clefs jouent sur l’électorat, c’est l’ignorance et la pauvreté. Ce sont des facteurs déterminants qui font que les gens faire des choix totalement inconscients. Aujourd’hui, nous sommes à la croisée des chemins, ce qui s’est passé en 2009 si nous le réédite en 2014, nous allons plonger la région de Kédougou dans des difficultés extraordinaires.

Le conseil régional est tout sauf un conseil régional. Du point de vue formel, il existe mais dites mois quelle initiative, ils ont pris depuis qu’ils sont là ? Ils ne sont là que pour consommer le budget. »

Le conseil municipal a morcelé toutes les réserves foncières

« Il y avait des réserves foncières. L’équipe en place n’a pas tenu compte de cela tout est morcelé. Et ces réserves ne sont pas gratuites ; On prévoit qu’à l’avenir, des institutions vont s’installer pour faire des prestations de services. Ils ont morcelé toutes les réserves foncières, on ne pense pas aux jeunes qui ont 5 ans ,10 ans qui dans 20 ans seront des pères de familles ; Demain, on voudra installer une maternité de proximité, on ne trouvera pas de place. C’est vraiment regrettable. Guirassy ne s’est jamais projeté. »

La CSTT-A0 n’a pas dit la vérité à Kédougou

« La compagnie a péché au niveau de la communication, il fallait dire la vérité aux gens. Ce sont des produits dangereux. Hormis les quelques emplois qu’elle va créer je ne vois pas d’impacts de cette compagnie pour Kédougou…».

Propos recueillis par Adama Diaby  Kédougou /xibaaru.com

Les commentaires sont fermés.