Modern technology gives us many things.

Kédougou, l’insalubrité gagne du terrain dans la commune

kédougou saleLa gestion des ordures dans la commune de Kédougou  reste encore une lancinante question que les différentes équipes municipales qui se sont succédé n’ont pas résolue. Les populations  qui sont de plus en plus exposées à des dangers multiples ne savent plus à quel saint se vouer.

Au Sénégal, les grandes communes sont confrontées à la problématique de la gestion des ordures. A Kédougou, la situation est de plus en plus déplorable et se caractérise par l’absence de système de gestion des ordures. On note les dépôts sauvages un peu partout et le ramassage n’est pas bien assuré. Un seul GIE s’active dans le ramassage  des ordures dans la commune de Kédougou.

Des pratiques dangereuses

Pour se débarrasser des ordures, les populations s’adonnent à certaines  pratiques  très dangereuses pour l’environnement. Il s’agit entre autres du brulage des ordures à l’air libre, de leur déversement  dans la nature ou sur les rives du fleuve Gambie. Toutes ces pratiques sont  déconseillées par le code de l’environnement.

«Comme nous n’avons de dépotoir nous payons des convoyeurs à 50 FCFA  ou 100 FCFA. Chaque jour, ils vont jeter les ordures que nous entassons dans des sacs. Nous ignorons les lieux où ils déversent ces ordures… » a souligné M Ibrahima Diaw, commerçant au marché central de Kédougou.

Le fleuve Gambie est menacé de pollution

Kédougou est une région très pluvieuse, avec  la pluie, les points d’eau, les dépôts sauvages cela peut créer des problèmes du côté santé humaine. Les ordures drainées par les eaux de ruissellement vers le fleuve peuvent affecter   la pêche continentale.

Les ordures polluent la terre et l’atmosphère avec le brûlage de  certaines  substances dangereuses  (des matières en plastique, des déchets magnétiques entre autres).Ces comportements peuvent nuire à la santé humaine. Par le phénomène du ruissellement, l’eau peut drainer avec elle toutes les ordures et cela peut polluer  les cours d’eaux (fleuves, marigots….). La nappe est utilisée directement par les populations, avec le phénomène de l’infiltration,  la nappe phréatique peut être polluée par les ordures enfouies ou jetées n’importe comment » a prévenu M Pathé Diéye, le chef de la division régionale de l’environnement et des établissements classés de Kédougou.

Beaucoup d’habitants de la commune de Kédougou pensent que l’équipe municipale a failli dans l’une de ses missions principales « débarrasser la commune de ses ordures ».L’ espoir est quand même permis.

Le conseil municipal prendra des dispositions.

« Nous prendrons des mesures draconiennes contre tous ceux qui violeront les règles. Nous mettrons en place un dispositif de régulation du marché. Nous sommes  en train de réfléchir sur comment mettre en place un système de gestion des ordures  pour débarrasser Kédougou de ses ordures notamment avec la mise en œuvre du Programme National de Gestion des Déchets. Nous  mettrons l’accent sur le  ramassage des ordures, le choix d’un dépotoir et débarrasser totalement Kédougou de ses dépotoirs sauvages »a précisé M Tama Bindia 1er adjoint au maire de Kédougou.

Les populations devraient prendre leur mal en patience en attendant de voir leur commune propre.

Adama Diaby xibaaru.com Kédougou

Les commentaires sont fermés.