Modern technology gives us many things.

Kedougou : Laxisme des autorités dans la gestion de l’orpaillage !

kedougouxibaaru.com – Le 12 août 2013, un Comité Régional de Développement (CRD) s’est tenu à la Gouvernance de Kédougou pour examiner la mise en œuvre de l’arrêté N°009249 du 14 juin 2013 portant « Organisation de l’activité d’orpaillage au Sénégal ». Au même moment, la société civile séjournait à Kédougou dans le cadre d’une Caravane organisée par la Coalition Nationale des OSC sur la gouvernance des ressources minérales du Sénégal (la coalition), avec l’appui de OSIWA.

Coïncidence  d’agenda puisque la société civile devait aborder ce sujet durant la même semaine à Tambacounda, où a été invité l’essentiel des acteurs dont la communauté des orpailleurs de Diyabougou devenue célèbre pour la circonstance.

A titre de rappel,  une altercation mortelle faisant 9 morts avait éclatée dans ce village entre orpailleurs maliens et burkinabés dans la nuit de 4 au 5 mars 2013. L’insécurité dans les sites d’orpaillages venait d’atteindre son pic et les risques d’une crise diplomatique avaient été frôlés de justesse.

Aveu de fonctionnaire : Laxisme des autorités dans la gestion de l’orpaillage !

Nonobstant la disposition   des articles 34 et 35 du code minier de 2003 sur la définition de zones réservées à l’exploitation artisanale, les signaux avaient été lancé depuis plusieurs années sur la nécessité d’organiser le secteur qui, malgré ces impacts sociaux et environnementaux, emploi plus de 50 000 personnes et génère environ 5 milliards de FCFA/an. En effet, ce fut l’une des principales recommandations du Projet d’Appui au Secteur Minier/volet appui à l’orpaillage (PASMI) en 2008 – 2009 et le Plan Stratégique National sur l’orpaillage élaboré en 2010 sur 5 ans. Sans oublier les recommandations du Conseil interministériel du 22 décembre 2012.

Ce qui a fait dire au Chef de Service régional des Mines et de la Géologie de Tambacounda « quil y a eu un laxisme des autorités dans tous les pays de l’Afrique de l’Ouest sur l’orpaillage » !

Mais depuis l’incident de Diyabougou, l’Etat avait multiplié les initiatives pour prendre le taureau par les cornes avec la prise de quelques décisions importantes comme :

8 Mars 2013: Arrêté du gouverneur de la région de Tambacounda portant interdiction de toute activité d’orpaillage sur toute l’étendue de l’arrondissement de Kéniéba ;

14 Juin 2013: Publication de l’arrêté n° 009249 du 14 Juin 2013 portant organisation de l’activité d’orpaillage ;

Juillet 2013: Visite DMG et réunion sur la vulgarisation  de l’arrêté  susmentionné – délivrance de la première carte d’orpailleur ;

12 août 2013 : CRD à la Gouvernance de Kédougou sur l’application de l’arrêté n°002949.

Cependant, est ce que l’Etat n’est pas allé trop vite en besogne ?

Sources : kedougounews

Les commentaires sont fermés.