Modern technology gives us many things.

Kédougou : La coalition BBY prépare les investitures

Les militants de la coalition BBY se sont retrouvés ce samedi 14 Mai 2017 en réunion d’échanges autour des investitures pour les prochaines législatives.

En plus de la proposition de mettre en place un comité ou commission d’investiture, les jeunes ont fait un plaidoyer pour y avoir une place.  D’autres militants ont demandé à ce que les candidatures  se déclarent publiquement en salle. Aucun il a été déploré le manque d’unité entre les responsables politiques de la coalition Benno Bokk Yaakaar  au niveau local. Cette situation et la faiblesse de l’électorat font que la région de Kédougou n’a que trois postes à pourvoir pour la députation à raison d’un poste par département.

Certains responsables ont profité de l’occasion pour cracher la vérité sur la figure des potentiels candidats qui ne seraient pas investis et qui n’auraient comme  seul et dernier recours l’utilisation de l’arme fatale, le vote-sanction.

« C’est nous qui allons nous faire perdre. Il faut qu’on arrête cet esprit  de méchanceté.  Ce sont les élections législatives. Nous devrons tous nous unir derrière le candidat qui sera investi et aider ainsi le président Macky Sall à avoir une majorité confortable à l’Assemblée Nationale. Ceux qui ne seront pas investis doivent comprendre que ce n’est pas leur chance. Chacun aura sa chance un jour » a averti M Sadio Dembélé

Certains militants ont proposé des rôles à la commission. Elle aura comme mission de prendre toutes les candidatures sans aucun critère prédéfini, de faire de la médiation entre les différents candidats au besoin.

Lessény Sy, président du conseil Départemental de Kédougou par ailleurs coordonnateur départemental de l’APR a apporté quelques précisions sur l’organisation de cette rencontre.

« Nous sommes en démocratie, il faut donner à chacun l’occasion de s’exprimer. C’était ça notre objectif, susciter des échange et amener les uns et les autres à prendre conscience des enjeux. Ce n’est pas une réunion de prise de décisions, c’est juste une rencontre pour que tous les militants trouvent les modalités d’investiture. L’assemblée est souveraine. Elle a décidé de mettre sur pied une commission pour recueillir les candidatures et faire la médiation, à défaut elle fera remonter les candidatures.  Quand ces candidatures seront remontées, il faudrait que la décision suprême soit acceptée  par tous. Ils ont tous été sensibilisés  et nous pensons que le moment venu, ils seront prêts pour accepter le verdict. Il n’y a pas de candidature imposée. Il faudrait que les gens  puissent accepter cet arbitrage qui sera fait » a-t-il.

En tout cas au cours de cette rencontre, de façon stratégique aucun responsable n’a fait déclaration de sa candidature.

Adama Diaby à Kédougou pour xibaaru.com

Les commentaires sont fermés.