Modern technology gives us many things.

Kédougou célébration de la journée internationale des personnes handicapées

handicapés 2La salle de réunions du cdeps de Kédougou a abrité mercredi dernier une cérémonie de célébration de la journée internationale des personnes handicapées.

Conventionnellement célébrée le 3 décembre, cette année, grâce au soutien de l’ong World vision Sénégal, Kédougou a fêté la journée internationale des personnes en situation de handicap ce mercredi 18 décembre 2013. Cette fête reste une occasion privilégiée pour diagnostiquer sans complaisance la situation des personnes vivant avec un handicap. C’est pourquoi se sont-elles mobilisées pour prendre part à cette fête.

Que de difficultés

A Kédougou, les personnes en situation de handicap restent encore confrontées à plusieurs difficultés.

«Dans cette partie du pays, non seulement l’environnement scolaire est inadéquat mais aussi beaucoup d’enseignants ne sont capacités pour une meilleure prise en charge des enfants en situation de handicap. Le problème de la mobilité  et  de l’état civil  pour les enfants vivant avec un handicap se pose avec acuité. Il n’existe aucun  centre de formation pour les personnes handicapées » a souligné M Fodélaye Sané, chef de service départemental de l’action sociale de Kédougou.

 Dans le même sillage il faut ajouter que les jeunes  en situation de handicap ne sont pas responsabilisés et tous les appuis qui arrivent au nom des associations sont gérés par les vieux  .Il est noté également un manque de transparence dans la gestion des appuis octroyées à ces personnes vulnérables qui ne sont pas du tout soutenues par les collectivités locales.

Soulager les personnes en situation de handicap

Pour soulager les personnes en situation de handicap il faudrait leur construire et équiper un siège, travailler à rendre gratuit les appareils, interpeller les collectivités locales car la compétence relative à la gestion des personnes handicapées est transférée. Il faudrait également songer à aider les femmes et les jeunes en situation de handicap à ficeler des projets pour être autonomes, veiller à organiser des assemblées générales- bilans ou de réélection des structures, vulgariser la loi d’orientation sociale  votée en 2010   qui exige à ce que l’Etat et les partenaires puissent  promouvoir l’égalité des chances entre toutes les personnes, former les enseignants sur les techniques d’inclusion scolaire ,développer un partenariat fort  par rapport à l’enfance déshéritée et puis organiser des visites d’échanges d’expériences dans les villes voisines.

Le conseil régional promet

« Il est temps d’unir nos forces pour faire un lobbying digne de ce nom pour que les personnes en situation de handicap puissent avoir un centre de formation digne de ce nom à Kédougou. Le handicap ne doit plus handicaper les personnes handicapées à accéder à leur droit. Les personnes handicapées sont  des personnes indigentes. Puis qu’il existe une ligne indigence dans le budget du conseil régional, je m’engage à suivre pour que vous puissiez bénéficier d’un appui  sur cette ligne» a promis M Mahamady Danfakha, le représentant du président du conseil régional de Kédougou.

La société civile ne compte pas baisser les bras de sitôt pour venir à bout de cette souffrance des personnes en situation de handicap. L’ong World Vision et l’Association pour la Promotion de l’Education, de la Culture et les Echanges avec Kédougou(APECEK)  vont continuer à apporter leur soutien.

« Nous allons continuer à apporter notre soutien à l’Education, la formation et l’insertion socio-économique des jeunes non-voyants. Les personnes en situation de handicap ont aussi des droits qu’il faut respecter. Soutenir ces personnes vulnérables, c’est travailler pour une société plus égalitaire» a précisé Mme Fanta Souaré, la trésorière d’APECEK Kédougou.

La célébration de cette journée internationale des personnes en situation de handicap trouve son importance dans les échanges entre les différents acteurs.

« La journée mondiale des personnes handicapées est un moment important pour montrer à l’opinion public les droits qu’ont les handicapes. Je veux parler du droit à la santé, à l’éducation, au travail à la protection. C’est un moment pour que chacun dise quel travail  qu’il fait pendant l’année au profit des handicapés. C’est aussi un moment de dialogue et d’échanges entre le service action sociale et les personnes en situation de handicap » a laissé entendre M Abdoulaye Mamadou Mbow chef de service régional de l’action sociale de Kédougou.

handicapés 3Une lueur d’espoir pour les personnes en situation de handicap

En perspective, le service de l’action sociale compte poursuivre la mise en œuvre du programme RBC (réadaptation à base communautaire) et le programme VRS. Avec ce deuxième  programme à Fadiga  a bénéficié d’un forage, de vivres, et des kits scolaires pour les élèves. Il faut également signaler que cela a permis au service de l’action sociale de couvrir les frais de scolarité pour 9 jeunes élèves et étudiants de ce village dans différents écoles et centres de formation .

En perspective, il est aussi prévu l’enrôlement des personnes en situation de handicap dans les mutuels de santé. Le service de l’action sociale  compte redoubler d’efforts et invite les collectivités locales, les associations, les ong et les bonnes volontés à œuvrer davantage pour mieux prendre en charge ces personnes vulnérables.

Cette célébration de la journée internationale des personnes en situation de handicap a été aussi une occasion pour remettre les diplômes aux sortants de l’Institut National d’Education et de Formation des Jeunes Aveugles (INEFJA) de Thiès.

Adama Diaby Kédougou xibaaru.com

 

Les commentaires sont fermés.