Modern technology gives us many things.

Kaolack affiche complet : les hôtels pleins, les pèlerins se ruent vers les maisons

kaolack 1Les structures hôtelières et les auberges affichent complet dans la ville de Kaolack, à 48 heures du Gamou de Médina Baye, où ont fini de converger des milliers de fidèles venant de plusieurs pays, au grand bonheur des gérants d’hôtels et d’auberges et même de certains propriétaires de maisons.

La commémoration de la naissance du Prophète Mohamed (PSL) draine en effet beaucoup de monde à Kaolack où pas moins de quatre manifestations religieuses se tiennent de façon concomitante : Léona Niassène, Léona Kanène, Touba Ndorong et surtout Médina Baye.

Des milliers de disciples de Baye Niasse commencent à rallier la cité de Médina Baye. De gros bus et des véhicules particuliers venant du Nigéria, du Niger du Burkina Faso, du Mali, de la Gambie, de la Côte d’Ivoire, de la Guinée, entre autres, sont visibles partout à travers les artères de la ville.

Cette ruée de pèlerins pose un réel problème d’hébergement dans la ville, selon les responsables du comité d’organisation du Gamou.

‘’Nous avons pris toutes chambres d’hôtels de la ville de Kaolack. Nous avons réservé toutes les places disponibles dans les auberges, mais la demande est toujours là’’, a confié à l’agence de presse sénégalaise Ibrahima Ousmane Faty Niasse, président de la Commission Accueil et hébergement du Gamou de Médina Baye.

Les responsables du comité d’organisation ont ensuite travaillé avec des agences immobilières pour loger les fidèles qui viennent des pays étrangers et les autres invités de marque dans des maisons locatives ou d’habitation.

‘’Nous avons pris beaucoup de maisons en location, parce que la chaîne hôtelière de Kaolack n’arrive pas à satisfaire la demande’’, a expliqué M. Niasse.

Un tour dans quelques hôtels de Kaolack confirme le manque de réceptifs. L’hôtel Le Relais affiche déjà le plein. ‘’Nous avons plusieurs commandes avec des réservations faites bien avant le Gamou. Nous avons une clientèle de plusieurs nationalités, notamment les nigérians et plusieurs autres pays anglophones’’, explique M. Fall, gérant des hôtels Le Relais et Paris.

‘’C’est une période qu’on attend tous les ans. Chaque année, à quelques jours du Gamou, les établissements hôteliers affichent complet. Nous avons une diversité de nationalités, des Kaolackois de la diaspora et des Sénégalais qui logent chez nous durant la période du Gamou’’, a confié M. Fall, gérant de la plus importante chaîne hôtelière de Kaolack.

Dans les auberges également, l’on se frotte les mains. ‘’Tout se passe bien, vraiment. Toutes nos chambres ont trouvé preneurs. Nous avons surtout une clientèle composée en majorité de Mambiens et de Mauritaniens’’, s’enthousiasme Cheikhna Saad Bou Mboji, qui gère une célèbre auberge située au centre-ville.

Les commentaires sont fermés.