Modern technology gives us many things.

Les éleveurs du « Macky » ont présenté leurs condoléances à Wilane

Les responsables de la Convergence  des Eleveurs pour l’Emergence du Sénégal (CEES, mouvance présidentielle) ont mis leur déplacement dans la capitale du Ndoucoumane pour  aller présenter leurs condoléances au député-maire Abdoulaye Wilane qui vient de perdre son ami et chauffeur, El hadji Ndiaye dans un accident de la circulation. Avec à sa tête, le coordonnateur national l’honorable député Alioune Dembourou Sow, l’honorable député(APR) Amy Ndiaye Gniby,  Omar Ba, Ibrahima Sow dit «Igra»,  Omar Nen Abass Sow, Amadou Sow, Djibril Ba (responsable politique APR aux Parcelles Assainies), Abdoulaye Sow (Conseiller du président Macky), Bara Sow (Pdt des Laobés du Sénégal), entre autres, la délégation s’est tendue au domicile  du premier magistrat de la ville de Kaffrine, sis, au quartier Diamaguène. Le patron de la CEES qui a ouvert le débat, de dire : «Nous sommes venus vous présenter nos sincères condoléances suite à l’accident mortel qui s’est abattu sur un des vôtres, en l’occurrence, votre chauffeur. Nous compatissons au nom de M. le président de la République, Président de la Coalition BBY, à notre nom et au nom de tous 90.000 membres  présents dans les 14 régions du Sénégal. Nous connaissons bien votre sincérité dans vos rapports d’avec  le président Macky», a laissé entendre  le député Aliou Dembourou Sow, par ailleurs Président du Conseil départemental de Ranérou-Ferlo .Très ému par la présence de son collègue et des membres de la CEES, le porte-parole du Parti Socialiste, après  les avoir remerciés, de dire : «Votre présence me va droit au cœur. J’ai perdu et mon père et ma mère sans sortir une seule larme. Si aujourd’hui, je pleure, c’est vraiment exceptionnel. Je pleure un ami avec qui j’ai tout fait, un frère, un tout. Lorsque j’avais une brouille avec ma femme, c’est lui qui avait joué les bons offices jusqu’à la ramener chez la maison conjugale. Je suis très attristé par sa mort. Mais , j’accepté la volonté divine en tant que musulman. Je continue de prier pour lui pour toujours», a –t-il dit, les yeux embués de larmes.

Ibrahima NGOM Damel

Les commentaires sont fermés.